mercredi 8 avril 2015

La mauvaise utilisation de Hockey profil

Hockey profil est un site associé à des ligues de hockey et de dekhockey. Le centre remet alors une carte avec un numéro de joueur que ce dernier utilisera avant chaque match pour s'identifier auprès du marqueur.

Jusqu'ici, je suis 100% d'accord avec la façon de faire.

Voici quelques profils de joueurs. J'ai enlevé les noms parce que ce n'est pas un règlement de compte. J'ai laissé les couleurs des deux sites pour que vous sachiez que je n'ai rien inventé.

J'ai pris la première série de photos à la ligue où je joue. Je ne vise pas les centres ni les joueurs, mais le laxisme envers une méthode qui aurait dû corriger les erreurs d'identification. Pour avoir parcouru quelques centaines de noms, c'est un problème quand même rare.












Si je demandais pourquoi le contrôle des photos n'est pas plus sévère, la réponse serait probablement qu'il y a des contraintes à l'interne que j'ignore.

Quoi qu'il en soit, j'ai déjà écrit à la ligue pour la photo d'Arnold, on m'a répondu qu'il n'y avait rien à faire pour ce client et qu'il devait rester avec cette photo.

Les fleurs ont été suspendues un match, mais aucune correction de la photo n'a été apportée et le gars joue encore.

Plusieurs profils affichent la montagne comme si c'était une image par défaut.

Pourquoi les gens du Pro shop n'ont pas repris la photo du gars avec la face coupée en deux?

Pourquoi ces mêmes gens du Pro shop n'ont pas refusé les photos qui n'identifiaient pas le joueur en prenant eux-même la photo (il faut mieux faire que le premier exemple) ou en lui refusant la validation tant que sa photo n'était pas représentative?

Nous n'allons pas voir le marqueur avant chaque début de match, celui-ci ne peut donc pas identifier chacun d'entre nous avant un match. Si ce processus était appliqué, les marqueurs auraient comme mandat de refuser tout joueur dont la photo ne les identifie pas correctement.

C'est une méthode sérieuse pour du sport amateur, mais sans ce règlement, les gars abusent du système. Ils en abusent déjà de toute façon.

Il n'y a pas 36 solutions, seules ces deux idées peuvent être appliquées. Lors de l'obtention de la carte et lors de la validation de l'identité des joueurs avant les matchs.

Il resterait seulement à trouver le moyen d'empêcher des joueurs d'évoluer sous un faux nom dans le même calibre avec deux équipes différentes parce que tout le monde ne peut pas connaître tout le monde.

Voici maintenant d'autres centres qui ont le même problème. Pourtant, ce n'est pas si difficile à gérer.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire