dimanche 8 février 2015

Nouvelles surfaces de dek à Québec

Voilà quelques semaines, j'ai appris qu'un nouveau joueur joindra l'effervescence du dekhockey à Québec et il s'agit du complexe les 3 glaces.

Je réclamais, sans pouvoir faire quoi que ce soit, que dekhockey de la Capitale (ddlc) soit plus sérieux et professionnel envers le produit qu'il offre aux joueurs. Je l'ai écris et je le réécris, ddlc a tous les outils pour offrir un produit génial, cependant, on dirait que la roue bloque quelque part dans l'engrenage. 

Je ne sais pas où exactement, je ne fais pas parti des instances décisionnelles ni des actionnaires du centre. Est-ce un problème de financement qui ne permet pas de pouvoir rendre le produit à son meilleur? Est-ce un manque de vouloir de ceux et celles qui prennent les décisions? Je ne le sais pas.

J'avais également écrit que ça prenait de la compétition à ddlc pour les forcer à ajuster leur produit afin qu'il réponde à la demande et surtout aux attentes des joueurs qui paient un bon montant pour une saison de 36 matchs.

Voici donc, selon moi, dans le cas de dek 3 glaces, les erreurs à éviter et pour ddlc, les erreurs à corriger.

  1. En consultant les quelques réponses écrites sur la page facebook de dek 3 glaces plus les commentaires liés aux discussions avec des joueurs, l'arbitrage fait cruellement défaut. D'ailleurs, encore une fois, avec les mêmes arbitres, un match a fini en catastrophe et nous avons perdu nos points de punitions majeurs et quelques un de punitions mineurs. Pourquoi? À cause de l'inconstance des arbitres. Certains laissent jouer, d'autres appellent toutes les infractions. S'il y a un changement de mentalité et qu'on désire être plus sévère, il faudrait peut-être aviser les capitaines qui eux, informeront les joueurs de leur équipe. Il faut aussi retirer des surfaces les arbitres qui font un power trip chaque fois qu'ils revêtent le chandail rayé. Certains sont biens, d'autres sont médiocres. J'ai déjà entendu des invitations à se battre entre un arbitre et un joueur pâmé et j'ai déjà entendu la réplique suivante d'un arbitre à un joueur : "Si t'es pas content, fais une plainte!" Heureusement, j'ai appris qu'un ménage avait été entrepris.
  2. La cotation des joueurs doit être à jour et rigoureuse. Pourquoi ne pas créer une équipe temporaire qui regarderait toutes les équipes afin de coter adéquatement les joueurs? Derrière une adresse de courriel, répondre aux questions c'est bien, être sur place, c'est mieux. 
  3. Permettre aux gens d'utiliser n'importe quelle marque (bâton, jambières, gants, etc.) liée au dekhockey. Si j'ai bien compris la stratégie, il y a des contrats avec chaque centre et une compagnie. Y a-t-il des parts associées aux marques vendues à certains centres qui permet d'augmenter la marge de profits? Est-ce seulement une façon de fidéliser les gens à un seul centre?
  4. Créer un calendrier complet au début de la saison en évitant toute catastrophe.
  5. Des photos hockey profil, qui devait être la façon parfaite d'éviter qu'un joueur joue dans la mauvaise catégorie, sont des fleurs, des montagnes et même Arnold Swarzenegger. Dans le cas de ce dernier, on m'a affirmé qu'avec ce client, rien ne pouvait être fait pour la photo. Je trouve que ça manque de sérieux et de professionnalisme.
Je sais bien que ce n'est pas la LNH et que ce n'est que du dekhockey régional. Toutes les ligues possèdent ses règlements et doivent les faire appliquer. Tout n'est pas parfait, rien ne le sera peu importe le centre, on peut que s'y approcher.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire