vendredi 14 décembre 2012

La Première Guerre mondiale - John Keegan

Comme son titre l'indique, l'histoire de la Première Guerre mondiale, des problèmes liés aux monarchies en Europe au meurtre de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo, ce qui déclencha le premier conflit mondial. 

Malgré la croyance populaire, la guerre n'est pas commencée dans les heures qui ont suivi le meurtre. Plusieurs semaines ont passé et même si l'arrestation des meurtriers auraient pu calmer les tensions, cela n'a pas été le cas.

Je ne vous expliquerai pas les 518 pages d'explication, si les stratégies de la guerre (qui n'a pas été qu'un enlisement dans les tranchées), vous devez vous procurer ce livre.

Seule chose qui je vous dis c'est l'échec du plan Schlieffen, un général prussien qui avait concocté un plan d'attaque dont l'armée allemande devait être victorieuse après 40 jours. Ce qui n'a pas été le cas, les hésitations des hauts-dirigeants ou les problèmes de déplacement ou de ravitaillements ayant stoppé des attaques pourtant bien parties.

C'est alors que fort des apprentissages des guerres de Boers (pour les Anglais) ou russo-japonaises (pour les Allemands) des fortifications et des tranchées sont apparues partout sur les lignes de front.

À la fin de l'ouvrage, vous y trouverez les dizaines de notes de référence utilisées par l'auteur. Ce qui m'a particulièrement étonné est les suggestions de lecteur que Keegan nous donne afin que l'on comprenne mieux les stratégies militaires, la vie au quotidien en France (qui comptera 1,7 millions de morts à la fin du conflit), en Allemagne et ailleurs. L'auteur nous dit pourquoi nous devrions lire tel ouvrage si nous voulons comprendre telle situation. Vraiment génial!

Le livre inclut une douzaine de cartes démontrant la ligne de front, les mouvements alliés ou ennemis, sur terre comme sur mer. Déjà dans ces années de conflit, les Allemands possédaient des U-Boot qui coulaient les navires marchands et militaires. C'est le désir de frapper sans avertissement, sans offrir l'opportunité, par exemple, aux travailleurs des navires marchands de quitter leur navire avant d'être coulé, etc.

L'auteur nous fournit les bataillons que les futurs leaders nazis ont servi Hitler ou Rommel avec l'Alpenkorps (voilà pourquoi Hitler a crée l'Afrikakorps lors de la guerre d'Afrique du Nord) et autres. Seul Goering semble avoir été oublié.

Keegan est un excellent vulgarisateur, je vous conseille fortement ce livre qui explique ce qui mena, sans aucun doute, à la Seconde Guerre mondiale, encore plus meurtrière.

Acheter ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire