lundi 1 octobre 2012

La séparation - Christopher Priest

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, en pleine bataille d’Angleterre, les jumeaux Sawyer participent à leur façon à l’effort de guerre. L’un comme pilote de la RAF et l’autre comme ambulancier au sein de la Croix-Rouge après s’être enregistré comme objecteur de conscience. Dans la nuit du 10 au 11 mai 1941, lors de la tentative de Rudolf Hess de signer un accord de paix avec l’Angleterre, l’un de frère accepte, après la demande du Churchill, de discuter avec Rudolf Hess, l’adjoint du Führer afin de comprendre les véritables motivations de ce dernier.

Mais ce n’est pas juste cet aspect qui nous accroche à ce roman. L’histoire débute aux jeux Olympiques de Berlin. Les frères sont hébergés chez une connaissance juive. L’un des frères convainc l’autre d’aider Birgit, la fille du couple, à fuir l’Allemagne nazie pour l’Angleterre. Dès la finale de Kayak où les jumeaux Sawyer remportent une médaille, il fuit immédiatement l’Allemagne avec la fille.

Quand la guerre se déclare et que la France demande l’armistice, c’est le début de la bataille d’Angleterre, les avions britanniques spitfire contre les messerschimitt allemands. Toute l’action se passe pendant cet épisode.

Parce comme dans le roman La lance où Himmler n’est pas mort, mais un sosie, ici, c’est un sosie de Hess qui a tenté de signer un accord de paix avec l’Angleterre. Enfin, c’est ce que dit un jumeau Saywer (les jumeaux parlent parfaitement allemand) après une discussion avec le prisonnier.

Tantôt l’un, tantôt l’autre alternant avec la lecture de lettres entre Birgit, Joe ou Jack, d’interview, documents officiels, de recherches de l’historien Stuart Gratton, cette uchronie sur la Deuxième Guerre est captivante. La réalité modifiée intelligemment nous fait voir une facette intéressante de la bataille d’Angleterre.

Je pourrais vous en raconter pendant plus long, mais si j’ai réussi à piquer votre curiosité avec cette petite critique, vous serez plus satisfait d’apprendre les rebondissements par vous-même que sur un blogue.

Acheter ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire