jeudi 5 juillet 2012

Réaction d'auteur

C'est toujours valorisant de lire les commentaires d'un auteur après avoir rédigé une critique d'un de ses livres. Voici donc, cette fois-ci, Jean-Marc Lofficier, l'auteur de Crépuscule Vaudou :

Salut Benoit,

Je suis tombé par accident sur ta sympathique critique de CREPUSCULE VAUDOU. En anglais: THE KATINA PROTOCOL.

Je ne suis pas certain que vous ayez bien compris (en tout cas Esbe77) qu'il s'agit d'une serie de 10 ou 12 romans, série créée par le talentueux Xavier Mauméjean et Guillaume Lebeau où, dans chaque roman, l'héritier van Helsing et/ou ses collaborateurs chassent des monstres différents. Moi, j'ai hérité des zombies, mais d'autres romans mettent en scène d'autres monstres.

Bref, je connais un peu la religion vaudou haitienne/africaine de l'ouest pour avoir étudié le sujet et avoir écrit d'autres ouvrages sur le sujet, et je renais à te dire que les zombies créés dans cette mythologie n'ont rien à voir avec ceux des films de Romero, WALKING DEAD, etc, etc. qui sont des zombies "scientifiques" si j'ose dire.

Les zombies vaudou sont de véritables morts dont l'âme demeure sous l'emprise du dieu de la mort, plus connu sous le sobriquet de "Baron Samedi". Celui-ci peut les faire chanter ou danser, voire les renvoyer au monde des mortels, si l'envie lui prend. Notons en passant qu'ils ne sont par particulierement cannibales, ni se nourissent de cerveaux.

Dans CREPUSCULE VAUDOU, en particulier, seuls deux zombies (Zigor Side et Ohisver van Helsing) qui sont spécifiquement sous le contrôle du Baron Samedi parlent, étant en quelque sorte les intermédiaires du dieu pour communiquer avec les mortels. À la fin du livre, le Baron Samedi libère l'âme d'Ohisver qui va rejoindre ses ancêtes, mais grâce à l'intercession du dieu Damballah, Zigor redevient humain (du moins en apparence).

Tu peux bien sûr préférer les zombies "modernes" à ceux de cette très ancienne religion africaine, mais pour ma part, ce ne sont pas ceux qui font l'objet de mon roman.

Amitiés,

Jean-Marc Lofficier


Je tiens d'abord à remercier Jean-Marc d'avoir pris le temps de rédiger ce court message.

Effectivement, grâce au Guide de survie de Max Brooks, je connaissais la différence entre les zombies « moderne » et les zombies « vaudou ». Je dois spécifier que ce n'est pas ma matière forte et que les points que j'ai soulevés peuvent paraître bizarres pour le connaisseur. En zombie, je suis un néophyte. Je préfère les tuer dans Resident Evil!

Avec Alexandre Najjar (Facebook), Pierre H Charron (sur ce blogue) et Joël Champetier (courriel), Jean-Marc Lofficier est le quatrième auteur à me contacter pour me donner l'appréciation de ma critique. Il y a aussi l'éditeur de Les faces cachées d'Amir Khadir qui m'avait écrit un petit commentaire à propos de la protection DRM. Sans oublier les quelques auteurs de nouvelles dans les quelques revues que j'ai critiquées. J'en ai peut-être oublié. Merci à vous tous et j'encourage les autres à les imiter! Je suis chialeux, mais pas méchant!

4 commentaires:

  1. Je pensais déjà t'avoir dit merci pour les critiques que tu as fait de mes livres, mais si ce n'est pas le cas, MERCI!

    RépondreEffacer
  2. Et pour en savoir plus sur la collection, j'ai publié des billets sur 2 des romans que j'aie lus:
    http://coteblogue.ca/articles/le-club-van-helsing-pour-amateurs-de-romans-qui-dechirent-2/

    http://coteblogue.ca/articles/le-club-van-helsing-pour-amateurs-de-romans-qui-dechirent/

    RépondreEffacer
  3. De rien, Mathieu.

    C'est pourquoi j'avais ajouté que j'avais probablement oublié des auteurs, je me doutais bien que ma mémoire me ferait défaut!

    RépondreEffacer
  4. En passant, je n'écrivais pas ce billet pour « me faire remercier », mais pour dire que c'est le fun de savoir qu'on apprécie ce que l'on fait, surtout sur un petit blogue de 100 visites par jour en moyenne.

    RépondreEffacer