mardi 31 juillet 2012

Microbrasserie : La Korrigane

Vendredi passé, Denis, le premier vice-président, m'a proposé d'aller le rejoindre à la Korrigane, sur le boulevard Dorchester. J'y suis retourné avec Steve le dimanche suivant, histoire de décompresser de mes péripéties avec mon gars. Voici donc mon appréciation :

Les deux jours, l'endroit était désertique. La première fois, un client au comptoir sirotait une blanche et quelques clients profitaient de la terrasse accessible par la rue St-Joseph, la deuxième, personne à l'intérieur et 4 ou 5 personnes sur la terrasse.

Nous avons traversé l'établissement, assez grand (au moins une centaine de places intérieures) et propre avant de choisir notre table sur la terrasse.

Première chose que j'ai remarquée, le service est assez long. Pourtant, la serveuse nous avait vu arriver et nous avons attendu plusieurs minutes avant qu'elle vienne nous voir. Le dimanche, un couple est arrivé, s'est assis et est reparti parce que personne n'était venu les voir. Était-ce la cause ou non, je ne le sais pas, mais ça parait louche.

Bien sûr, j'ai choisi la Cornik, leur bière noire. Bonne, mais pas assez goûteuse J'aime les bières qui goûtent les épices, l'érable ou les fruits, mais la Cornik n'y parvient pas. J'ai ensuite essayé la Vila, une blonde délicieuse, sans être pour autant impressionnante. Le défaut de la Korrigane est de ne pas offrir de bière au goût prononcé.

La Korrigane sert de la nourriture à partir de 17h. Avant cela, il faut aller chercher de la bouffe chez les commerces voisins. Un peu plate, je vous le donne. Au moins, la rue est à quelques pas.

L'établissement offre aussi des bières de microbrasseries invitées. Je crois que ça change chaque mois, mais je n'en suis pas sûr.

La terrasse est bien aménagée, mais la musique est trop forte et deux grosses thermopompes sur les bâtisses voisines amplifient le bruit. Pour se parler, il faut presque crier, on ne relaxe pas vraiment. Et le service Internet Zap ne fonctionne pas. Signal pas assez puissant, je l'ignore, mais je n'ai jamais pu me connecter.

Malgré tout, la Korrigane est un endroit sympathique et je n'hésiterais pas à y retourner.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire