vendredi 20 juillet 2012

La détresse

Ceux et celles qui consultent mon blogue le savent, j'ai beaucoup (x1000) de difficulté avec les comportements de mon garçon. Pas que je n'essaie pas, depuis son jeune âge, il ne veut rien savoir de personne sauf si cette personne joue aux jeux vidéo qui l'intéressent et s'encabanent dans la maison même quand le soleil brille dehors.

J'ai tenté de stimuler ses intérêts. Je l'ai inscrit à la natation pour qu'il apprenne à nager (à ce jour, c'est la seule activité physique qu'il aime encore, mais pas trop souvent), jouer au soccer, apprendre le karaté et je l'ai amené avec moi au dekhockey à Beauport (une fois, il est resté à l'intérieur, dans le petit chalet à manger des chips et boire un Gatorade et une autre fois, j'avais trouvé la solution qu'il cherche les balles qui sortaient accidentellement de la surface).

Rien à faire, les seules activités qu'il accepte de faire sont les jeux vidéo et la télévision. Et ne croyez pas que je ne tente pas de l'intéresser à autre chose, j'ai tout simplement lancé la serviette. Mon fils va avoir 13 ans le mois prochain, souffre d'embonpoint, ne se lave plus, mange mal, ne bouge pas et surtout, et c'est le sujet de mon billet, pète des méchantes coches.

Hier, je reviens du dekhockey, ma conjointe avait été le chercher à la gare du palais. Fiston était déjà hors de contrôle. La raison? Mon ordinateur (qui n'a pas de carte vidéo pour les jeux vidéo) ne peut faire jouer minecraft. Il s'est frappé, a encore menacé de se suicider, qui la vie était de la marde, a saisi une scie de mon atelier pour la prendre comme arme pour qu'on ne l'approche pas, m'a traité de tous les noms. Je venais d'entrer dans la maison et j'étais déjà à bout.

Là, il est prêt à tout vendre pour acquérir une carte et de la mémoire. Quand il a su que c'était non, qu'aucune carte ou modifications quelconques entreraient dans mon ordi, ça n'a pas été chic comme réaction. Il s'est finalement calmé quand le fils de ma blonde lui a montré d'autres jeux vidéo, bien sûr.

Quelle existence plate et pathétique! Comment peut-il vivre ainsi dans le négativisme et de hurler que tout est de la marde sauf les jeux vidéo? Pourquoi les supposés experts de l'enfance n'ont rien vu de sa détresse passée (parce que c'est évident que cet enfant est en détresse psychologique depuis longtemps)? Je sais bien que mon fils risque d'avoir des maladies dites de vieux à un très jeune âge... s'il s'y rend. Parce que, même si jamais je ne pourrais jamais être prêt à ça, je tente de me préparer mentalement à la mort prématurée de mon seul et unique fils.

J'aimerais tellement dire que nos instituts sont compétents, ce n'est pas le cas. Mon garçon a menti et a monté un bateau au gens de Sacré-Coeur qui n'ont jamais jamais jamais vu sa détresse. Vous allez dire que je suis le parent, c'est normal que je vois ce qui ne va pas avec mon garçon, mais hier, je songeais à l'amener en santé mentale à l'hôpital de l'Enfant-Jésus.

Il est évident qu'il a un problème grave et majeur. Que le refuge dans le dénigrement et la mort le protège de ce qu'il ne veut pas voir, de ne pas se laver peut être un dégoût de son physique, mais les pseudos experts, en qui je n'ai AUCUNE confiance parce qu'ils m'ont TOUS déçus dans le passé, vont agir comment autre que de dire que je n'aime pas mon fils et de me dénoncer à la DPJ?

Papa, maman et autres visiteurs, venez me dire qu'il y a une porte de sortie, que c'est possible que cette jeune vie misérable change pour le mieux. Moi, probablement le nez trop collé sur l'arbre pour voir la forêt, je vois l'avenir sombre et difficile.

5 commentaires:

  1. Bon courage mon Ben, ne lâche pas.

    RépondreEffacer
  2. Ça m'a prit pas mal de temps à penser quoi écrire, mais j'ai réalisé que ce serait impossible pour moi de le faire... tout ce que je peux dire est de souhaiter que les choses cessent de toucher un fond de baril toujours plus bas... après ce billet, j'avoue être complètement à plat et j'ignore comment vous faites pour tenir le coup... ce qui m'amène à cette question: comment vous faites???

    RépondreEffacer
  3. Quand c'est ton enfant, tu trouves des ressources que tu ne connaissais pas avant.

    RépondreEffacer
  4. J'avoue, mais il y a "être au bout du rouleau" et il y a "être au bout du rouleau"...

    RépondreEffacer