mercredi 27 juin 2012

Le groom vert-de-gris


En 1942, Bruxelles est occupé par les nazis. L'hôtel Moustic, où travaille Spirou, a été réquisitionné par les Allemands. Fantasio travaille dans un journal dit de collabo. Les deux amis se reprochent leur trop grande proximité avec l'Occupant.

Pourquoi je parle d'une bande dessinée? Parce que je trouve particulier d'utiliser Spirou et Fantasio, deux personnages destinés à un large public, dans un univers de la Seconde Guerre mondiale.

Je trouve aussi particulier de voir ces morts, nazis ou résistants, à plusieurs pages ou cette Allemande en jarretelle qui désire coucher avec Spirou ou bien, dès le début, Fantasio qui écrit Mort aux boches à la peinture sur un mur. Bref, le caractère juvénile de la série n'existe plus.

Plusieurs personnages sont réutilisés comme Poildur, un jeune voyou amateur de boxer. Il révèle une planque aux Allemands en cédant sous la torture. On est loin de Eviv Bulgroz!

Il y a plusieurs clin d'oeil comme Obama écrit sur un tank américain ou Tintin qui fait son travail de reporter (celui là je l'ai trouvé sur un site) ou la maison de Pacôme de Champignac, mais pas aussi grande que celle que nous connaissons dans la série.

L'histoire n'est pas mauvaise, espionnage et contre-espionnage de Spirou ou Fantasio contre l'Occupant et le dessinateur respecte les armes et les technologies de l'époque. J'ai moins aimé le fait que les personnages ont gardé le look des premières bd (grand cou pour Fantasio par exemple), mais on finit par oublier ce détail.

Cette série est en parallèle avec Spirou et Fantasio et n'interfère pas sauf qu'après une cinquantaine de titres, ce peut-il que le tour soit fait? J'ai quand même aimé l'album qui retourne dans le temps, mais bon j'ai un faible pour les voyages dans le temps, les mondes parallèles et les personnages qui savent qui sont dans une histoire.

Acheter ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire