mercredi 16 mai 2012

Nocturne 17

J'avais oublié de vous mentionner que le numéro 17 de Nocturne dans lequel j'ai publié une nouvelle a finalement paru.

C'est l'histoire d'un facteur (moi) et d'un vrai client qui, je l'espère, n'a pas les mêmes passe-temps que celui de mon récit.

D'ailleurs, puisque je croyais que la revue ne sortirait jamais, j'avais partagé avec vous la nouvelle dans un billet du 26 février dernier.

Mon ami Simon, Esbé77, a publié Souillure.

Je le remercie de la petite note d'appréciation pour les critiques que j'ai partagées avec lui.

2 commentaires:

  1. Félicitations à toi aussi, pour cette tardive mais récente publication... comme quoi, quand on croit que c'est terminé, ça ne l'est pas vraiment... du moins, c'est ce que je crois.

    RépondreEffacer