dimanche 8 janvier 2012

¡Revoluciòn! - Chiara Alessandro et François-Xavier Gauroy

Une femme se réveille dans une chambre d'hôtel de la Havane et ne se souvient de rien. À ses côtés, le cadavre d'une autre femme, peut-être une prostituée. Elle doit rapidement reconstituer le casse-tête de cette mort parce que plusieurs factions gouvernementales, rebelles et gangsters s'intéressent à elle.

Propulsé en plein coeur de la révolution cubaine menée par Fidel Castro et Ernesto "Che" Guevara, les fidèles au président Batista cherche à tout prix à arrêter les rebelles et les obliger à retourner dans les montagnes. Les forces armées du président s'effondrent un peu plus chaque jour et des agents de toutes les allégeances pullulent dans les villes et les villages.

Gina ou Rachel, la jeune femme ne se rappelle même plus de son vrai nom, échappe aux services secrets cubains. Des gens la reconnaissent et tentent de l'aider. Le destin de la révolution pourrait basculer si elle révélait à la revue Life, son employeur, se qu'elle, en théorie, devrait savoir.

Ce que j'ai aimé de ce livre c'est de me sentir en pleine révolution cubaine avec cet énergumène de Fidel quoique souvent mentionné, mais jamais présent. Comme cela est arrivé, arrive et arrivera encore, les américains ont appuyé le futur dictateur pour ensuite faire un volte-face et lever un embargo sur Cuba. Bien sûr, dans ce roman, nous ne sommes pas rendu là, cela se passe en 1959, le 1er janvier plus précisément, tout le monde fête la nouvelle année et Kennedy n'est pas encore au pouvoir.

Notre héroïne veut retrouver un certain Hemingway, auteur américain mondialement reconnu, exilé à Cuba. Avec Lansky, un gangster, il est l'homme le plus craint et respecté.

Chaque détail est donné au compte-goutte et les chapitres sont courts. Des fois, j'ai eu de la difficulté à suivre le récit parce que les auteurs changeaient de pov sans ellipse ou nouveau chapitre. De plus, la mise en page est telle que l'éditeur n'a mis aucune tabulation au début des paragraphes, des fois cela est confus entre un discours et la narration.

Outre Fidel et Che, mentionnons que John Edgar Hoover, le directeur du FBI, et Raul Castro, le frère de Fidel, sont des personnages importants même s'ils n'interviennent pas directement dans l'action. Quelques chapitres sont consacrés à Hoover pour nous expliquer ses peurs de voir le secret être révélé.

Un bon livre, un bon rythme, une révolution, j'ai beaucoup aimé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire