lundi 19 décembre 2011

La veuve du sud - Robert Hicks

D’après les historiens, la bataille de Franklin, Tennessee, est la bataille la plus sanglante de la guerre de Secession. Plus de 9200 soldats, des sudistes pour la plupart, sont morts en banlieue de cette petite ville d’environ 2000 âmes. Sous les ordres du général Nathan Forrest, la demeure de Carrie McGavock est alors transformée en hôpital où viendront mourir des milliers d’hommes de la Confédération.

Par respect pour les morts, Carrie McGavock construira un cimetière sur ses terres. Elle répertoria les noms de 1500 défunts et l’endroit où ils ont été inhumés.

Basé sur une histoire vraie, l’auteur nous raconte l’avant, le pendant et l’après-combat de Franklin. Avant même le combat d'Appomattox, les citoyens et les soldats de la Confédération savaient qu’ils avaient perdu la guerre. 6700 sudistes sont morts pendant l’affrontement.

Le sergent Zachariah Cashwell est amputé de la jambe à la résidence des McGavock. Son désir de mourir, son indifférence à tromper la mort fera que Carrie s’intéressera à lui. Chaque chapitre raconte la vision des personnages de Cashwell ou McGavock. Quand il s’agit d’un lieu, l’auteur nous raconte les gestes de Mariah, une haïtienne, domestique à la maison des McGavock ou de John McGavock, le mari de Carrie.

Carrie a perdu 3 enfants dont elle garde la peinture sur un mur. Avant l’arrivée de Forrest, elle était alitée, malade la plupart du temps. Aider les blessés et accompagner les hommes dans la mort semblent avoir donné un nouveau souffle à sa santé. Seul Cashwell restera plus longtemps, car elle a des sentiments pour l’homme.

La défaite de la Confédération n’a pas éliminé le racisme et les esclaves ne savent pas plus quoi faire de leur nouvelle liberté. Un jour, Baylor, un richissime banquier et homme d’affaires de Franklin, veut transformer l’ancien champ de bataille en nouvelle plantation. Carrie s’y oppose et des événements viendront bouleverser le village.

L’ensemble est bien raconté. C’est un bon roman même si je préfère les histoires militaires que celle d'amour. J’ai quand même apprécié ma lecture. La troisième partie, celle de l’après-guerre, nous fait comprendre que malgré les milliers de morts, les mentalités ne changent pas. Les noirs sont encore persécutés à bien des endroits et la haine de l’Union est toujours omniprésente.

Cliquez ici pour consulter un site intéressant à ce sujet.

Acheter ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire