vendredi 30 décembre 2011

Assurance et économie

Hier, un commentaire de mon père m'a fait sursauter. Dans sa tête, dès la fin de paiement de mon auto, je devais économiser ce montant en prévision de l'achat d'un prochain.

Je l'avais appelé pour l'informer que mon véhicule était jugé perte totale. Honnêtement, j'en doute, cette conclusion est facile. Je dois maintenant attendre que le rapport de police soit acheminé à l'assureur (2 à 3 semaines) et dès qu'il reçoit le rapport, je perds ma voiture de courtoisie dans les 4 jours suivants. Après, organise-toi avec tes problèmes! Je dois donc m'informer auprès du concessionnaire s'il peut me prêter une voiture en attendant. De plus, je dois payer le remisage à la fourrière et la location de la voiture en attendant la conclusion du dossier (qu'il me déclare non responsable de l'accident) et qu'il paie ou me rembourse, je ne sais pas à qui ils vont donner l'argent.

Une voiture comme la mienne vaut encore, après quelques recherches sur divers sites, 3600$. J'ai su que je pouvais ajouter les réparations effectuées ou les pneus achetés (c'est mon cas) qui datent des 6 derniers mois.

Toujours hier, je magasinais les nouveaux véhicules en prévision de la réponse fatidique et à mon retour à la maison, j'avais un message sur le répondeur : les assurances. J'apprends donc la mauvaise nouvelle. J'ai demandé à voir l'analyse (que j'aurais la semaine prochaine) parce que je trouve la conclusion sévère. L'évaluateur n'a pas passé 3 heures à -32 à vérifier si mon véhicule était bon pour la casse, peut-être qu'il n'y est même pas allé.

Autre chose qui m'agressait, même s'ils n'ont pas le choix d'agir ainsi, c'est de toujours me faire dire "si vous êtes déclaré non responsable". La représentante ne connait pas les évènements, moi si et c'est frustrant de devoir entendre cela et de payer en attendant qu'ils concluent que c'est le vieux qui m'a foncé dedans et non l'inverse. En passant, dans mon billet sur l'accident, j'avais oublié de mentionner que jamais le vieux n’est venu s'informer de mon état de santé ou de celle de mon fils. Il est demeuré dans sa Volkwagen en attendant la police. L'âge n'est pas toujours synonyme de jugement ni de sagesse.

Revenons au paternel. Si je comprends bien son raisonnement, il faut toujours économiser jusqu'à 6 pieds sous terre. Les Québécois n'ont plus les moyens d'économiser. Ils sont saignés à blanc par le gouvernement et dès qu'ils le peuvent, les québécois cancres en économie redemandent des taxes. Bien beau faire l'écureuil, mais pour payer le rythme de vie des baby-boomers, je risque moi-même de travailler jusqu'à la fin de mes jours parce que la plupart des caisses de retraite auxquelles j'aurais contribué toute ma vie auront été vidées par la génération précédente.

Saviez-vous que les baby-boomers sont la première génération qui léguera un État dans de pires conditions qu'à leur arrivée sur le marché du travail?

Comme disait David Descôteaux, payer maintenant, la génération suivante remboursera. Ceux et celles qui payeront ne sont même pas encore nés!!

Donc, je n'aurais pas dû utiliser cet argent pour autre chose que l'économie. C'est une vie plate ça, empiler les dollars jusqu'à la mort! Certes, il faut économiser pour nos beaux jours, mais le laisser fructifier sans en profiter? Et si j'étais mort dans cet accident et mon fils, mon seul héritier, aussi, qui aurait eu mes économies? La société St-Vincent-de-Paul?

Je me suis planté une fois et c'est pour l'achat de ma première maison. Il y a eu plusieurs facteurs qui ont causé cette catastrophe. Peut-être qu'en vieillissant, on devient craintif.

Quoi qu'il en soit, j'aime mon père (un baby-boomer qui a profité de la mise à le retraite offerte par Lucien Bouchard voilà plus de 15 ans (une des pires décisions politiques que je connaius)) et je vais continuer à lui demander conseil, il n'a pas eu que de mauvaises idées.

2 commentaires:

  1. On peut dire que ça se bouscule chez toi, les évènements se précipitent et quand ça chambranle, ça le fait pas à peu près. En effet, je serais surpris que l'évaluateur ait passé ne serait-ce que vingt minutes dehors, donc on peut douter de sa conclusion tant que les faits ne sont pas présentés. Néanmoins, j'espère que les choses vont se stabiliser pour ce qui est de la location de voiture et des aléas que ça peut causer.

    RépondreEffacer
  2. Bah, c'est un problème temporaire, mais je trouve raide la façon dont les assurances procèdent.

    RépondreEffacer