vendredi 25 novembre 2011

A contre B

Mercredi, nous jouions pour la première fois de la saison contre une équipe de A. Nous sommes inscrits dans le B et comme me l'ont rappelé mes coéquipiers, nous voulions être dans le C, mais la ligue nous a refusé à cause d'un des gros noms dans notre alignement.

Je dois préciser que ce joueur n'a joué que 2 parties avec nous. Pourquoi s'inscrire pour jouer une fois au quatre match? Oui, tout le monde a des obligations, pourquoi ne peut-il pas se libérer comme nous? Je ne le juge pas, le questionnement s'impose.

Revenons au match. Je ne me suis jamais senti aussi humilié et insulté. L'adversaire faisait ce qu'il voulait avec nous. Des buts en tic-tac-toc. Quand le gardien était couché, il passait à la pointe pour rire de nous. Pensez à un geste pour prouver votre supériorité et il y était. Nos meilleurs joueurs avaient l'air de pee-wee.

Dans ces moments-là, je perds la tête! J'ai récolté 2 punitions, mes 2 premières de la saison, tellement j'étais frustré! Je ne suis pas un joueur salaud, loin de là.

Pourquoi frustré? Parce qu'à la rencontre des capitaines, un monsieur de la ligue qui jouait avec l'adversaire, nous avait dit qu'il n'avait pas une grande différence entre le A et le B, que nous étions la crème des joueurs.

Ah oui? Vraiment? As-tu bien analysé le match? Une autre équipe de B a perdu 11-0 le même soir contre une équipe de A. Je crois qu'une rencontre et des changements immédiats s'imposent.

J'ai vu des joueurs découragés sur le banc. L'un d'eux se demandait si, en série, nous allions affronter des équipes de A. Si oui, aucune chance pour le championnat. Entre le A et le B, il y une galaxie de différences et quand tu paies plus de 2500$ par équipe, ce n'est pas pour te faire humilier de la sorte.

Et même s'il manquait des joueurs importants de notre équipe, je ne crois pas que cela aurait changé le résultat final.

Devrions-nous boycotter l'autre match de mercredi prochain contre le A? Nous écoperions d'une amende, mais est-ce que ce serait un geste lâche ou la ligue comprendrait le message de contestation? J'ai même dit, au neuvième but, parce que le monsieur était devant le filet :

« J'espère que vous avez du plaisir, parce que nous, on en a pas. »

Nous avons déclarer forfait au dixième but, il restait environ 3 minutes à la troisième période.

Lors des félicitations de fin de match, le monsieur m'a dit :

« Ce n'est qu'un match (dans le sens qu'on va en gagner d'autres).
- On va en reparler. », j'ai répondu.

Avant de provoquer panique et controverse, je tiens à préciser que c'est seulement une réflexion de ma part, aucune intention mesquine ou méchante, je ne vise pas personne, le fait qu'une des têtes dirigeantes de la ligue jouait contre nous n'altère en rien mon jugement, je soulève des questions légitimes. Personne ne mérite de se faire humilier de la sorte. Nous avions une fiche de 5-1-1 avant ce match, espérons que le vent ne tournera pas contre nous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire