vendredi 18 novembre 2011

525-8123 2e partie

Hier, des représentants de Taxi Québec ont rencontré mes superviseurs. Ils n'étaient pas contents de mon billet (c'est moi qui avais dit à l'un d'eux de lire ce blogue pour savoir ce qui s'était passé). Ils disaient que j'ai été vite dans ma réaction. Je veux spécifier que l'accumulation d'évènements m'a incité à rédiger ce billet. J'ai parlé de 2 chauffeurs, je pourrais en ajouter 2 autres qui se sont plaints des montants sur les coupons. Il fallait que ça arrête.

Je dois mentionner que les représentants de Taxi Québec ont été très proactifs dans ce dossier et prennent ces plaintes très au sérieux. Dans mon bureau, je sais que d'autres personnes ont enduré des reproches de chauffeur sans jamais agir.

Notez que la majorité des chauffeurs sont gentils et serviables, mais comme dans n'importe quelle entreprise, ce sont les fauteurs de trouble qui retiennent l'attention. J'espère que tout ceci est terminé!

1 commentaire:

  1. C'est comme dans à peu près tout: ce n'est pas la majorité qui déprécie un emploi, mais bien ceux qui hurlent trop fort pour le mécontentement. Je vais dire comme je fais dans la vie: quand t'aimes pas ta job, trouve-toi en une autre qui va te faire sourire. C'est sûr que je ne connais pas non plus la situation des autres, mais même quand ça ne filait pas fort et que je devais mettre mon sourire et jouer mon personnage de l'employé, je le faisais quand même, les clients n'ont pas à subir ma hargne.

    J'espère aussi que ces évènements sont terminés et que les responsables prendront les mesures nécessaires pour que ça diminue (ça ne cessera jamais vraiment, mais si ça peut mettre un silencieux, ça sera déjà ça).

    RépondreEffacer