jeudi 20 octobre 2011

Stigmates et BBQ - Stéphane Dompierre


Nathalie Duguay a gagné le premier prix d’un concours organisé par une marque de pain populaire : un voyage en Sienne, en Italie. Elle aurait préféré gagner le barbecue. Toutefois, elle se rend seule sur le vieux continent puisqu’elle n’a trouvé personne pour l’accompagner.

Elle visite les endroits touristiques, monte au sommet de certains endroits afin d’admirer le paysage, etc. Dans la foule, Nathalie passe incognito et elle le préfère ainsi. Depuis toujours, elle se contente de son train-train quotidien. Elle a peu d’amis, ne parle pas beaucoup à sa sœur, n’a aucune relation amoureuse ou sexuelle, bref, la vie est plate, mais elle l’a voulu ainsi.

À Sienne, Nathalie vivra des expériences hors de l’ordinaire. Le premier est un crucifix qu’elle retire du mur et qu’il revient chaque fois à sa place. Il s’en passe un autre dans un musée et ensuite, toute la communauté croit que « santa Natalia » à des dons miraculeux…

J’ai hésité avant d’écrire ce billet. Dompierre est un auteur que j’aime. Un petit pas pour l’homme et surtout Mal élevé sont des incontournables de la critique des relations hommes-femmes. J’aime son humour, sa façon sarcastique d’amener les choses, son écriture efficace. Dans Stigmates et BBQ, on y retrouve ces choses.

Pourquoi n’ai-je pas aimé ce roman?

Est-ce parce que j’ai l’impression que l’auteur croit que les personnes obèses (Nathalie) n’ont pas une vie sexuelle active et satisfaisante? Est-ce un trop-plein de curé, d’églises, de catholicisme? Nous sommes en Italie, c’est normal. Est-ce ceci, est-ce cela? Non, après quelques jours de réflexion, j’ai trouvé pourquoi je suis déçu, je voulais un autre livre critique des relations hommes-femmes, parce que Dompierre y excelle, et peut-être vu du côté de la femme, mais l’aventure de Nathalie m’a laissé indifférent. L’histoire au complet m’a laissé indifférent. C’est très bien raconté, ça coule bien, on reconnait le style de Dompierre, mais je n’ai pas aimé parce que ce livre n’a pas répondu à mes attentes.

Donc, je vous le dis, dans ce cas précis, je suis très mauvais juge parce qu’un ou une autre peut vraiment adoré. Je crois que ça dépend des goûts. On peut facilement voir si un livre est mauvais, mais ce n’est pas le cas de Stigmates et BBQ, ça n’a juste pas plu à l’auteur de ce blogue.

Ce livre n'arrive pas à la cheville des deux précédents et vous pouvez l'acheter ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire