dimanche 4 septembre 2011

Twitter et les autres

Je suis indécis. Pour mon projet de Soleil Noir, je me demande si la surutilisation des médias sociaux équivaut à harceler les lecteurs potentiels. J'ai ouvert une page Facebook, un incontournable (n'hésitez pas à l'aimer!). Devrais-je ouvrir un compte Twitter et m'investir, plus tard, dans Google +?

À mon avis, si l'internaute veut vraiment obtenir une information, il va se débrouiller pour l'avoir.

Je ne suis pas un grand fan du twit, au contraire, je ne le consulte jamais et sauf dans le cas des journalistes ou journaux qui veulent partager un scoop ou un article, je ne vois pas la pertinence de ce média. Google + est encore trop obscur pour mesurer l'impact. À quoi sert de cliquer sur +1? Je l'ignore.

Donc, utiliser Twitter pour informer mes abonnés d'une date de sortie ou de les envoyer sur le site officiel pour qu'ils consultent le résumé ou voient la page couverture, la page Facebook peut très bien le faire. Écrire un peu partout la même info pour s'assurer que tout le monde la reçoit, il me semble que ça ressemble à du harcèlement. Je sais bien que tu ne t'abonnes pas à quelque chose qui ne t'intéresse pas, mais avec un site et une page Facebook à jour, est-ce nécessaire de me préoccuper des autres médias sociaux?

Même mon blogue, qui reçoit plus ou moins 50 visiteurs par jour, pourrait être très utile pour promouvoir Soleil Noir, mais je ne veux pas changer sa vocation. J'ai mis Soleil Noir dans le blogroll, ajoutez-le si vous le désirez, mais je crois que je vais utiliser mon blogue pour débuter mon projet et ensuite, utiliser les deux blogues indépendamment. Sauf s'il s'agit d'une publication dont je suis l'auteur.

J'ai déjà un autre roman de prêt, j'attends la réponse de maisons d'édition avant de réécrire quelques passages d'après les commentaires reçus de refus.

Je veux mener ce projet de façon professionnelle. Comme vous avez pu le voir, la page couverture est très belle (la page DeviantArt de mon ami est ici) et je fais corriger le texte par une correctrice compétente. Bref, je suis sérieux dans ma démarche, sinon aussi bien arrêter tout de suite. Reste à espérer que les histoire choisies plairont. Le but n'est pas de faire des millions de dollars, chose qui, dans le monde de l'édition indépendante québécoise est impossible, mais permettre une nouvelle option aux auteurs et aux auteures.

Si je ne reçois rien de bien une année, il n'y aura aucune sortie! Je ne publierai pas pour publier, il faudra que les auteurs et les auteurs nous séduisent!

Et vous, qu'en pensez-vous?

6 commentaires:

  1. Moi j'aime twitter, mais tout le monde ne partage pas mon avis. Par contre, je suis abonnée à ton blogue alors... je serai quand même au courant ;)

    RépondreEffacer
  2. À mon avis, tu ne sur-utilises pas les médias sociaux pour harceler les potentiels lecteurs. Au contraire, tu essaies de maximiser ton lectorat. tu ne tords le bras à personne pour acheter tes futurs livres, tu les invites. Tu es là pour inviter les gens à lire, tu ne les force en aucun cas. C'est comme un Publi-Sac: si tu ne le veux pas, tu le fous au recyclage et c'est tout.

    RépondreEffacer
  3. Finalement, j'ai pris la décision d'ouvrir un compte Twitter. On verra s'il y a des abonnés.

    RépondreEffacer
  4. Je suis un bon nombre de blogues à Québec et je vous assure que l'ajout de comptes sociaux est un +. Justement, j'ai participé à une discussion hier dans Google plus sur les écrivains qui y sont présents. Beaucoup d'Américains, mais aussi beaucoup de francophones dont l'écrivain de notre région Dominic Bellavance. G+ permet d'établir des contacts et d'avoir de bonnes discussions de fond avec ceux-ci. Voir http://bit.ly/pCv2PJ (une recherche de ceux qui ont le mot "écrivain" dans leur profil ; j'aurais pu faire la même recherche avec les mots "auteur (plus générique) ou "romancier". Et il y a aussi le féminin de ces mots qu'on peut chercher. On met tout ce beau monde dans un cercle et on peut après envoyer des messages dans ce seul cercle. Il y a aussi le mot "éditeur" qui pourrait vous intéresser (par exemple, Louis Longpré de VLB a un profil Google +).

    RépondreEffacer
  5. Bonjour,

    On oublie trop souvent que Twitter (outre ses fonctions de veille, de propulsion et d'agrégation/curation) demeure un moteur de recherche en temps réel très utile !

    ;-)

    PL

    RépondreEffacer
  6. Merci pour les infos.

    Est-ce que je me trompe, pour participer à Google +, il faut avoir été invité et présentement, ce n'est pas ouvert à tous.

    Pour Twitter : http://twitter.com/#!/soleilnoired

    RépondreEffacer