lundi 8 août 2011

Femmes sous l'occupation - Célia Bertin

La vie de Célia Bertin dans la Résistance française pendant l’occupation allemande de la Seconde Guerre mondiale.

Quand j’ai choisi ce livre, je n'ai pas considéré le « s » après le mot femme dans le titre. Grosse erreur de ma part! L’auteure raconte des anecdotes de plusieurs femmes au lieu de se concentrer sur elle.

Moi, ce que je voulais connaître avec ce livre c'est comment les femmes contribuaient à la Résistance, j'aurais aimé avoir un peu de suspense en nous décrivant les faits d'une mission par exemple. Je n'ai lu que la moitié, déçu et fatigué de me dire chaque fois que j'ouvrais ces pages que la suite serait meilleure que ce que j'ai lu la veille.

D'ailleurs, quand tu lis moins de 10 pages, tu refermes et la suite va dans 3-4 jours, cela veut dire que ce livre te laisse indifférent.

De quelle façon l'auteure a contribué à la Résistance? Aucun détail. Elle nous révèle qu’elle a participé à quelques missions périlleuses, mais lesquelles? Qu’est-ce qui s’est passé? Pourquoi ces missions étaient-elles dangereuses? Je comprends qu’infiltrer ou côtoyer les autorités allemandes, plus la peur de se faire dénoncer par un collabo, constituaient un danger pour sa vie, mais voilà des détails que j’aurais aimé connaître.

Elle parle beaucoup du gouvernement de Vichy et de la collaboration de Pétain avec les nazis. Du peuple français déchiré entre la patrie et l'envahisseur. Comme je vous ai déjà raconté avec l'histoire de la Gestapo tome 4, bien des Français étaient pires que les Allemands envers leurs citoyens et les juifs.

Des éditions clandestines ou des rendez-vous à des lieux connus, Bertin ne parle que du crémage sur le gâteau, jamais de la sorte de gâteau. Aux carottes, fromage, vanille, chocolat, on ne le sait pas, mais le glaçage lui, on a la bouche toute beurrée!

Je me suis trompé de livre, si vous avez des titres, n’hésitez pas à me les suggérer.

Acheter ce livre.

3 commentaires:

  1. Dans son livre Overlord et la bataille de Normandie, Antony Beevor parle longuement de l'action et de l'efficacité de la Résistance française au moment de l'invasion en juin 44. Sans analyser les détails des missions, il rappelle à quel point la Résistance a joué un rôle important en retardant l'arrivée des renforts allemands, notamment des blindés SS.

    RépondreEffacer
  2. Et il existe aussi, côté cinématographique, "l'armée des ombres", qui traite de la résistance française de Paris en occupation Nazie, et qui vaut réellement la peine de s'attarder quand les livres ne sont plus suffisants.

    RépondreEffacer
  3. Je prends note de vos suggestions, merci. J'aurais aussi aimé un livre qui parle uniquement de l'action des femmes au sein de la Résistance.

    RépondreEffacer