vendredi 3 juin 2011

Tout le monde sans solde

Depuis hier, les gens en vacances, maladie ou qui ont besoin de libération syndicale sont sans solde.

Les gens en vacances doivent revenir au travail. Les malades aussi. Pour ces derniers, comment l'employeur va-t-il interpréter ce retour comme une capacité de travailler? Les malades ne sont pas apte au travail, mais ils n'ont pas tous la sécurité financière. Pas très gentil comme décision...

Pour ma part, mes libérations syndicales sont maintenant toutes refusées. Même si je voudrais travailler au local, je serai discipliné parce que mon absence ne serait pas justifié. Tout pour nous mettre des bâtons dans les roues.

Certains diront que c'est de bonne guerre, d'autres diront que c'est un coup de cochon.

3 commentaires:

  1. J'opte pour un coup de cochon...

    RépondreEffacer
  2. N’oublié pas les amis, congé de maladie, vacance, libération syndicale, font partie de la convention collective, le problème, c’est que vous n’en avez plus et ceci c’est sur la décision de votre syndicat.

    RépondreEffacer
  3. @Gilles : c'est le dépôt de l'avis de 72 heures qui a crée cette situation. Postes Canada ne fait que d'essayer de diviser pour mieux régner.

    RépondreEffacer