mardi 17 mai 2011

Flyona - Caroline Lacroix


Les aventures d'un groupe dont participent Niklas et Flyona sur une planète à la végétation abondante.

Ce roman magnifiquement écrit, avec deux personnages très attachants a piqué ma curiosité à Boréal quand j'ai vu Caroline avec quelques exemplaires dans les mains. L'auteure reprend le classique « la Terre est devenue invivable et depuis, l'humanité se promène dans l'espace afin de conquérir de nouvelles planètes ».

54 pages dévorées en moins d'une heure! Vous n'irez pas à la toilette ou ne répondrez pas au téléphone avant de l'avoir terminé, juré! L'auteure sait comment vous attacher à son texte.

Elle nous offre une belle histoire (laquelle? à vous de l'acheter pour le savoir!)entre les deux principaux personnages.

J'ai cependant eu l'impression de lire une longue nouvelle inachevée ou un premier chapitre d'un long roman. L'action se passe uniquement dans la jungle autour d'un groupe où seul le chauffeur intervient lors de certaines situations. J'aurais aimé que le groupe se rende à destination, travaille dans la jungle, vive diverses situations périlleuses, etc. Cela aurait alimenté mon goût pour le suspense et le danger. Cet aspect m'a laissé un peu sur mon appétit.

Par contre, ce petit livre m'a épaté par sa qualité d'écriture et la simplicité avec laquelle l'auteure exploite ce thème. Cela m'a charmé. Comme c'est presque le cas avec toutes les novellas, j'en voulais encore plus!

Une auteure à découvrir!

Blogue de l'auteure.

12 commentaires:

  1. C'est vrai qu'il est bon ce petit roman.

    RépondreEffacer
  2. @Richard Bien d'accord. J'ai hâte de lire d'autres trucs de Caroline!

    RépondreEffacer
  3. Elle est excellente. D'ailleurs, je suis déçu de ne pas lui avoir dit «allo» à Boréal.

    RépondreEffacer
  4. Moi chus chanceux, je lui ai volé une minute pour avoir une dédicace !

    RépondreEffacer
  5. Ça, c'est l'expérience et ton charme légendaire. :)

    RépondreEffacer
  6. Mon motto : si on voit l'auteur, on met le grappin dessus, parce que les auteurs sont comme des lapins qui sortent des chapeaux de magicien, on les voit pas longtemps !

    RépondreEffacer
  7. Bien d'accord Richard, je n'ai pas eu ma dédicace :-(

    RépondreEffacer
  8. Merci ! Vraiment heureuse que ça plaise. :-) Pour ma part, j'ai raté plein de dédicaces, je reviens avec une pile de livres que j'ai acheté trop à la dernière minute et je n'ai pas recroisé les auteurs. Zut !
    Et, comme toujours, Boréal passe trop vite.
    Bien contente de voir avoir croisé, même si ce fut bref, Pat on se reprend. ;-)

    Caro L.

    RépondreEffacer
  9. J'ai écris moi aussi une critique de ce petit livre (elle devrait paraître en premier sur côtéblogue). Un peu différent de la tienne, un peu plus littéraire, eu peu plus poussée dans son commentaire. (Parfois, j'aimerais ne pas avoir de bagages littéraires sur le dos, de pouvoir m'exprimer comme une débutante).

    Je ne sais pas si c'est bien, mais je ne me suis permise de décrire l'histoire (comme je le fais dans mes critiques cinéma) pour donner un avant-goût, une vision plus détaillée de ce que nous offre la quatrième de couverture.

    Le récit est bien, en soi.


    Note : il faut spécifier que ces 54 pages correspondraient au quart d'une feuille mobile, parce que 54 pages d'un plus gros livre, ça ne se lirait pas en une seule heure, à moins d'avoir une vitesse de lecture hallucinante!

    RépondreEffacer
  10. @Gabrielle Je dirais plutôt que tous et chacun avons notre façon d'exprimer notre critique. Dans le cas d'une novella, il n'y avait pas, à mon avis, de matière à discuter longuement. J'ai aimé ce petit livre, malgré les faiblesses remarquées.

    Peut-être je m'exprime comme un débutant, mais je le fais pour le plaisir, sans prétention.

    RépondreEffacer
  11. Non, c'est bien ton commentaire. Tu dis l'essentiel de ce que tu crois. ;-)

    Peut-être n'as-tu pas compris ce que je voulais dire? Je parlais pour moi. Ça me rendait mal à l'aise d'avoir écrit un commentaire aussi peaufiné, au lieu d'y aller de façon plus spontané. C'est la manière d'écriture avec lequel je me suis retrouvée en publiant mes critiques dans Brins, puis celles sur mon blogue, puis celles sur côtéblogue. J'en vois beaucoup qui écrivent plusieurs commentaires en peu de temps, alors que moi, j'en ponds un ou deux par semaine. C'est plus fort que moi. Je veux que ça soit réfléchis et précis. Mon côté «je veux aller au fond des choses».

    J'espère au moins avoir pu aider en publiant mon commentaire.

    RépondreEffacer
  12. @Gabrielle Ce n'était pas des accusations. Ce blogue est pour m'amuser. Je tente de justifier du meilleur de mes connaissances les lectures et les jeux! Des fois, l'Internet porte à confusion!

    RépondreEffacer