dimanche 24 avril 2011

La plume japonaise - Michèle Laframboise



Michèle fait des dédicaces lors du festival Fantasia. Un individu brise la plume qu'elle utilise pour dessiner. Elle emprunte celui d'un collègue, une plume japonaise. Elle se retrouve dans un nouvelle dimension, la dimension manga.

Pourquoi je critique une bande dessinée? Parce que si j'exclus les bd européennes et le comic books américain, on ne connaît pas vraiment nos auteurs de bd francophone du Canada.

Peut-être réussirai-je à convaincre un Pat Isabelle d'acheter une bd de cette auteure puisqu'il semble aimer sa littérature. L'humour de Laframboise est tordant et servi à tout moment dans l'histoire. Comme disait un ancien premier ministre, que voulez-vous, j'aime ça moi des auteurs qui s'incluent dans leurs histoires. J'aime que le personnage sache qu'il est un personnage. Comme pour les histoires de mondes parallèles, j'ai une faim insatiable de ces récits!

Au Québec, un Jonathan Reynolds réussit particulièrement bien ce genre d'aventure. La nouvelle dans Brins d'éternité 21 a été pour moi l'une de mes préférées.

J'ai discuté avec Michèle (c'est à ce moment qu'elle m'a proposé ce livre) lors d'une rencontre mensuelle (pendant le Salon du livre de Québec) du groupe de Québecsf. Je suis arrivé l'un des derniers, j'ai pris la seule place disponible et Michèle s'est assise à côté de moi (arrivée après moi), au bout de la table, en utilisant la chaise d'une table vacante. Elle m'a jasé de sa vie, de qui elle est, de ses oeuvres, etc. C'était agréable et sympathique. C'est elle, sur son blogue, qui a parlé de la coupure de la subvention fédérale pour la revue Virages, c'est en lisant ceci que j'ai écrit aux députés conservateurs (les réponses ont été copiées sur ce blogue). Voici le blogue de Michèle.

Si la revue existe encore (ce que la direction littéraire de Biscuit Chinois prétend dans un message publié sur Facebook), vous aurez ma version personnelle des aventures de moi-même dans une nouvelle!

Acheter ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire