samedi 5 mars 2011

Les plaisirs de la réécriture

Outre le fait qu'on a souvent un travail colossal de correction de phrases, répétitions et surtout, la cohérence du récit.

Quand un texte dort longtemps, ce qui me fascine le plus c'est que j'arrive à me surprendre moi-même, à m'étonner d'avoir penser à un tel dénouement ou à m'horrifier sur l'idée dégueu que j'ai eu! Et ça, ça me fait triper!!

Alors, je vais recommencer à lire ce que j'ai fait et j'espère me surprendre, m'étonner, me dire que c'est pas si pire, voir et supprimer (ou corriger) les passages nébuleux. Et vous, ça vous fait cet effet?

6 commentaires:

  1. C'est rare que je me surprends au niveau du contenu, mais des fois je me surprends en lisant la façon dont je l'ai raconté!

    RépondreEffacer
  2. Tout a fait raison, Benoit ! Moi aussi je me surprends des fois à avoir eu l'idée, à seulement y avoir pensé. C'est vraiment un bel exercice de se surprendre, de se surpasser.

    RépondreEffacer
  3. Perso, je me surprend si après un gros dodo dudit manuscrit, je trouve encore que c'est plutôt bien écrit. Étant en continuel développement (ce que tout écrivain est, d'ailleurs), je reviens souvent à un vieux texte en me disant que mon Dieu que c'est mal écrit. Mais si je reviens et que je me dit qu'il y a de la correction à faire, mais que j'aime encore mon texte, c'est un bon indicateur selon moi.

    Ne pas avoir peur de couper, découper, recouper, coller, décoller, recoller.

    RépondreEffacer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreEffacer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreEffacer
  6. Je trip toujours en relisant ce que j'écris, surout si j'aime encore ça en le relisant, et de voir la façon que je l'ai mis sur écran. Lorsqu'on écrit c'est spontané et lorsqu'on se relit, certaines phrases n'auraient pas été structurées de la même façon si on l'écrivais au moment de la relecture. C'est une question d'ambiance du moment l'écriture. Un état d'esprit. On se félicite parfois d'avoir pensé à telle ou telle phrase ou telle ou telle action. J'avoue que je me surprend parfois à réagir devant un passage que je ne me souvenais pas avoir écrit.

    RépondreEffacer