samedi 26 mars 2011

La nuit du tueur - Jonathan Reynolds


Pendant son examen, Samantha s'évanouit. À son réveil, une histoire d'horreur a été écrite de sa main. Peu de temps après, le processus recommence et lui révèle la deuxième partie de l'histoire et plus tard, la troisième. Elle et ses amis ne seront plus jamais en sécurité.

Je n'avais lu aucune critique de ce livre afin de ne pas influencer la mienne. J'aime beaucoup ce que l'auteur écrit et je n'ai pas pu attendre le SILQ pour l'acheter!

Premièrement, j'ai trouvé l'histoire longue à démarrer. Bien sûr, il fallait installer les personnages et nous guider vers l'action, mais j'aurais aimé que le premier évanouissement de Samantha survienne plus tôt, peut-être mettre quatre parties du récit quand elle se réveille au lieu de trois. À mon goût, trop de temps passe entre chaque évènement.

Entre chaque évanouissement qui nous révèle l'histoire du tueur et l'angoisse de l’héroïne, j'ai trouvé qu'il y avait trop de placotage. Pas que cela n'avait aucun sens ou intérêt, mais Jonathan Reynolds n'a pas réussi à installer avec succès son atmosphère d'horreur qui le qualifie si bien. Les adolescents, quoique bien rendu et crédible, avait l'air de faire n'importe quoi pendant que nous, le lecteur, voulions connaître la suite de l'action du tueur. Ce sont des ados, je vous le concède...

Par contre, lorsque l'action débute, un stress s'installe et on a toujours peur que tel ou tel personnage meure et obligerait, bien entendu, Samantha à continuer son aventure seule. Sur ce plan, c'est très bien réussi. Par contre, l'histoire manque d'un petit quelque chose dont je ne saurai identifier clairement. Peut-être qu'une suite pourrait satisfaire mes attentes.

Quoi qu'il en soit, la lecture de La nuit du tueur a été agréable et pour un coût modeste (les livres de la collection Obzcure chez les Z'ailées se vendent 5$ chaque), j'ai été bien diverti!

Acheter ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire