jeudi 3 mars 2011

Bouleversements

Voici la conclusion des billets précédents où je décrivais ce qui me dérangeait dans mon couple. On a tenté de parler (je ne suis pas un grand orateur surtout dans ces situations), j'ai écrit, mais l'inévitable devait arriver et je crois, maintenant, que c'est pour le mieux, nous avons décidé d'arrêter notre fréquentation.

Oui, réapprendre à vivre seul, à ne plus avoir de présences autour de soi chaque jour, le silence dans la maison, cela devient un apprentissage. Apprendre sur soi, apprendre à vivre sa peine (parce que j'ai bien beau crier que je suis tanné de ci et de ça, hier, quand nous discutions de comment s'arranger pour nous laisser le moins possible dans la m, j'ai eu la boule dans la gorge et les larmes aux yeux. Ça faisait plus de 8 ans quand même.

Si tu exiges qu'une personne change et qu'elle le fait pour toi, cette personne n'est plus soi-même et elle risque d'exploser un jour ou l'autre. Il faut apprécier les gens comme ils sont, avec leur personnalité, leurs qualités et leurs défauts, leurs désirs, leurs angoisses, leurs peurs, leurs joies, leurs passés, leurs objectifs, etc. Si tu n'es pas bien, ne t'acharne pas.

Certes, mon fils est 90% de la problématique, mais toute l'énergie mise sur lui m'a empêché d'en mettre sur mon couple. Encore là, ça aurait changé quelque chose? Est-ce que les petits problèmes que nous avions auraient été réglés? Non!

6 commentaires:

  1. Bonne chance Benoit. Comme je dis souvent, la vie nous apporte les épreuves que nous sommes capable de traverser. Alors, courage et prends le tout un jour à la fois.

    RépondreEffacer
  2. je compatise avec toi. Une rupture ce n'est jamais facile, surtout quand le couple est ensemble depuis si longtemps. Comme toujours, si tu as besoin de parler, n'hésite pas à me téléphoner. On ira prendre une bière un de ces quatre.

    RépondreEffacer
  3. Ces choses-là ne sont jamais facile. Ni à discuter ni à partager. Une certitude ressort, c'est que tu fais preuve d'une grande maturité dans ce qui t'arrives. Plutôt que de jeter la pierre à autrui, tu as su finement analyser vos situations respectives et en venir à un commun accord au lieu de vous démolir.

    Je ferai de mon mieux pour être le plus présent quand tu en auras besoin, donc je n'hésiterai pas à t'appeler ou essayer de te changer les idées.

    Sur ce, souviens-toi que tes amis s'assureront que tu ne manques pas d'être appuyé dans tes démarches, quelles qu'elles soient.

    RépondreEffacer
  4. Courage, une rupture n'est jamais facile. Parfois, raconter ce qui ne va pas à quelqu'un qui ne connait pas beaucoup aide. N'hésite pas à me e-mailer sur FB si tu as besoin. =)

    RépondreEffacer
  5. En effet, demander à une personne de changer, ce n'est jamais viable à long terme.

    Bonne chance et bon courage pour la suite.

    RépondreEffacer
  6. Merci pour vos bons mots d'encouragement. La prochaine étape qui sera émotive, je crois, quand elle aura quitté pour son appartement. Là, je vais constater que la maison est vide sauf moi, la chienne (que j'hérite sans trop le vouloir, mais bon, elle est gentille, c'est moi qui a offert de la garder puisque plusieurs proprios refusent les animaux) et le hamster!

    Profiter de la vie... je ne veux pas perdre 6 mois de mon existence à m'apitoyer sur mon sort, faut vivre le deuil de la séparation, mais faut aussi passer à autre chose à un moment donné!

    RépondreEffacer