vendredi 11 février 2011

La discorde

Je déteste la discorde, pourtant elle semble me suivre partout!

Par exemple, présentement, nous sommes dans une phase cruciale de négociation de la convention collective et pourtant, nous nous entredéchirons. L'une voudrait être libérée plus souvent, trouve que nous la tassons pour faire travailler d'autres personnes. Depuis l'élection, son ego a grossi au point que la situation devient intolérable.

Le problème avec ce type de personne c'est qu'elle ne sera jamais satisfaite, peu importe ce que vous faites. Décrochez la Lune, elle va demander Jupiter...

Comme dans un couple (je le sais, je le vis, et je l'ai vécu) l'argent alimente la discorde. Faire telle activité, dépenser pour tenir telle session d'information, etc. L'ancien exécutif, qui pleure encore d'avoir été tassé parce qu'il a été pris la main dans le sac, laissons le compte de banque sans le sou. En serrant la vis, nous avons remis les finances dans le positif. N'est-ce pas fantastique?

C'est l'employeur que nous devons combattre, pas nous. C'est lui qui détruit nos conditions de travail, qui tape sur nos membres, qui manigance plein de trucs, nous en avons déjà plein les bras avec lui, il faut en plus endurer les pétages de coche... Vraiment, on a besoin de ça comme d'une claque sur la yeule!

Juste à titre informatif, je ne suis pas plus présent au syndicat. Je travaille sur ma route presque tout le temps et quand je suis libéré c'est pour des cas spécifiques qui requièrent le rôle de 4e vice-président. À voir des arnaques partout, on passe à côté des bonnes choses. Le bon côté? J'ai terminé ma nouvelle et je l'ai envoyé, j'attends la confirmation avec l'accusé de réception!

2 commentaires:

  1. Je te souhaite bonne chance pour ta nouvelle ! J'espère qu'elle sera publiée ;o)

    Pour le reste... moi je suis anti-syndicale ! Eu trop de misère avec une "kamarade syndiquée" qui m'a fait vivre du harcèlement psychologique féroce durant 1 an, endossée par mes bienheureux représentants syndicaux.

    RépondreEffacer
  2. Vois-tu, c'est le genre de comportement que je déplore chez un syndicat, un peu comme la ligne de parti. Les gens ont droit à leur avis, ont le droit de ne pas vouloir participer aux activités proposées, etc. Par contre, qu'ils ne se plaignent pas que leurs conditions se dégradent.

    Pour le harcèlement psychologique, tu devais les déranger pas mal pour qu'il te fasse subir cela. Triste qu'en 2011 ont soit encore avec la façon 1970.

    RépondreEffacer