jeudi 20 janvier 2011

La lumière des jours sombres - Michel Descarries


L'histoire d'amour entre une Canadienne française forcée de rester à Paris pendant l'occupation et un général Allemand, héros national de la Luftwaffe.

Martine Girard-Stewart est la femme de James Andrew Stewart. Ce dernier travaille pour le Canada en France. Dès l'armistice en 1940, il est déporté en Allemagne où il est détenu sur une ferme. Martine est seule à Paris avec sa fille Andréanne.

Martine sera obligée d'accompagner le général Frédéric Daniels lors d'une soirée organisée par de grands noms de l'Allemagne nazie. Ce soir-là, elle tombe amoureuse de l'ennemi (un peu trop vite et facilement à mon goût). Daniels déteste l'idéologie nazie et combat pour sauver des vies civiles, celles qui se font bombarder jour et nuit par les Américains et les Anglais.

Quelle belle histoire d'amour! J'aurais aimé la lire pendant 1000 pages. Nous sommes plongés en pleine occupation. Les Français sont divisés entre les collabos et la Résistance. Un collabo de mauvaise réputation menace Martine de se joindre à euxou de devenir sa maîtresse sinon sa fille sera en danger. Ce qu'il ignore c'est que la Canadienne avait rejoint la Résistance.

Toujours vivre dans la méfiance, utiliser des mots de passe pour identifier les membres de la Résistance, les identités secrètes, nous vivons la tristesse du peuple français pendant ces quatre années d'occupation. Il y a une tension toujours présente parce que nous ignorons si la personne à qui Martine demande de l'aide ne la trahira pas.

Basé sur une histoire vraie, le chapitre IV nous révèle tous les détails de l'entretien avec le général. Voilà un nouveau point de vue très intéressant qui nous informe sur la philosophie de l'homme.

Pétain, De Gaulle, Hitler, Goering, Himmler, nommez-les, leurs noms apparaissent tous dans le livre (Daniels a rencontré Hitler à trois reprises). Une véritable plongée dans l'Histoire.

Si vous appréciez de la littérature sur la Deuxième Guerre mondiale, je vous recommande vivement ce livre.

3 commentaires:

  1. Connaissant ta passion pour la Seconde Guerre et surtout les relatives nouveautés concernant ce sujet, je me demande souvent si tu as lu des trucs qui t'ont donné froid dans le dos par leur réalisme, ou si tu en as lu qui t'ont déplu au point de vouloir brûler le livre? Que recherches-tu dans un livre ayant comme sujet la Guerre?

    RépondreEffacer
  2. Puisque les historiens ont raconté de long en large les évènements de la 2e guerre, j'aime lire des points de vue différents.

    Je répète ce que Richard Tremblay m'a dit (il me l'a mis dans les dents!) depuis que les frontières sont ouvertes en Russie, des nouvelles informations circulent. Les prochains romans risquent d'être très intéressants.

    J'ai lu un livre sur la 1ère guerre vue par les Allemands et les Français. J'ai lu un livre sur la résistance allemande (plate comme livre, mais bon), et là, l'occupation nazie. Je veux comprendre comment vivaient ces hommes, ce qu'ils ont fait pour combattre l'ennemi.

    Les livres qui me déplaisent sont ceux comme le ridicule Clive Cussler où rien n'arrive à son héros, que même dans une tempête, son toupet ne bouge pas. Je déteste (et il y en a trop) une histoire dont rien ne se passe.

    RépondreEffacer
  3. Ce roman semble intéressant ! Merci de la suggestion. Je vais sûrement le lire prochainement.

    RépondreEffacer