jeudi 23 décembre 2010

Puer de la yeule

Mise en situation

Admettons que tu es contre l'utilisation du rince-bouche. Que tu détestes les multinationales qui les fabriques parce qu'elles extraient leurs produits d'une forêt où les animaux sont en danger. Ça fait des mois que tu ne te rinces plus la bouche et des fois, tu sautes une journée de brossage de dents.

Un jour, dans une réunion quelconque, nous nous croisons et discutons de tout et de rien. Et là, soudainement, tu tombes sur mon blogue. Et mon billet traite d'une soirée où j'ai parlé avec un individu qui avait une odeur buccale pire qu'un conteneur à déchets. Tu sursautes, tu es sûr que je parle de toi. Pourtant, ça doit faire deux mois que nous ne nous sommes pas vus.

Donc, en panique, tu déposes une plainte à Blogger, appelles tous nos contacts communs et déclares qu'il est injuste de parler de ceux qui puent de la yeule.

Cependant, quand tu jettes ton venin sur ces produits, tout le monde doit t'écouter religieusement et approuver tes dires. Tu insistes même pour qu'on fasse comme toi. C'est ton opinion et tu as le droit.

Sauf que la mienne t'atteint de plein fouet. Je ne pense pas comme toi et ta petite personne n'aime pas se sentir attaquée. Es-tu certain à 100% que je parlais de toi? Est-il possible qu'il existe d'autres personnes que toi qui puent de la yeule? En deux mois, j'ai peut-être rencontré 200 personnes différentes, pourquoi te viserais-je?

Si le chapeau te fait, mets-le... Que puis-je faire pour que tu cesses de paniquer?

Alors relaxe, prend un rendez-vous chez la massothérapeute, n'importe quoi, mais décompresse. Mon blogue vient tout juste d'obtenir le chiffre magique de 10 000 visiteurs,(merci à tout le monde!) et j'ai une moyenne 50 visites par jour, on s'entend que ce n'est pas celui de Patrick Lagacé! Tu peux même m'écrire (j'ai déplacé l'onglet en haut de la page, à droite) ou lors de notre prochaine rencontre vient me le dire et je te dirais que je ne parlais pas de toi. Me croiras-tu? Il y a des dizaines de façon de se comprendre, mais céder à la panique n'en est pas une.

Toute ressemblance avec quelqu'un qui pue de la yeule est purement fortuite

3 commentaires:

  1. Ceci, je crois, ne concerne pas seulement ceux qui "puzent de la yeule", mais bien également ceux qui agissent en réactionnaires.

    J'aime bien la finale :)

    RépondreEffacer