samedi 18 décembre 2010

Les règles d'un blogue, selon moi

Je me rends compte que certaines personnes qui me lisent prennent au pied de la lettre chaque billet ou chaque critique que je fais (surtout quand c'est négatif, l'esprit humain semble s'acharner au négatif et rejeter le positif). Ce n'est peut-être pas votre cas, mais voici l'accord passé à moi-même quand j'ai commencé ce blogue :

  1. Les critiques et les commentaires que je fais sont les miens sauf ceux écrits par les visiteurs dans la section commentaires. Mon nom est inscrit dans le titre du blogue et si vous avez un problème avec un billet, faites-moi signe, on peut s'expliquer.
  2. Je ne vise JAMAIS personne quand je critique. Ce blogue n'est pas un règlement de compte ni une vendetta contre des collègues de travail ou qui que ce soit. Je n'ai pas d'ennemis (enfin, j'espère sinon je ne le connais pas!) et je ne déteste personne. Compatibilité à 100% avec tout le monde? Non, impossible! Respect? Oui!
  3. Pour 1 critique négative, vous en avez probablement 100 positives. Dites-vous que si je n'ai pas aimé, c'est peut-être que le sujet traité ne me rejoignait pas ou qu'il comportait, à mes yeux, des lacunes irritantes. Un ami m'avouait que la Deuxième Guerre mondiale, il n'accroche pas. Il a le droit! Comme j'ai le droit de lire à ce sujet. Je sais ce que l'on vit quand on se fait varloper, comment on se sent en dedans. Ce n'est pas mon objectif de vous pourrir l'existence.
  4. Nous sommes 7 milliards d'humains sur la Terre donc 7 milliards d'avis, de pensées, de philosophies et de vécus différents, nous ne pouvons pas tous avoir les mêmes goûts et des fois, et c'est normal, un élément d'un billet nous irrite plus qu'un autre. Encore une fois, ce n'est pas PERSONNEL.
  5. Si, un jour, je publie un roman, j'aurais moi aussi à vivre avec la critique. En 2003, quand j'étais au sommet de ma popularité à Musique plus, que je trônais au sommet du top 5 (pendant 7 semaines consécutives!), des critiques et surtout de la merde, j'en ai eu pour remplir une van de 53' (peut-être même plusieurs...). Je ne cherche pas la controverse ni d'abaisser les autres, je fais attention de ne jamais nommer personne pour ne pas lui faire de la peine et qu'elle se sente viser.
  6. La vie est déjà assez compliquée, ne laissez pas un blogue envenimer la vôtre.
  7. Je suis pour la liberté d'expression et contre la censure. Cependant, je suis contre la diffamation et les phrases prises hors contexte afin de donner un autre sens à un texte.
J'ai peut-être oublié des détails, je les ajouterai, mais le gros y est. Ça m'a vraiment ébranlé hier! J'étais loin de m'attendre à cela! Bonne journée!

5 commentaires:

  1. Je dois avertir ceux qui n'aiment pas tes billets et qui prennent tes critiques au pied de la lettre que nos parents ont inventé une option génétique permettant de se passer du négatif: ça se nomme un index qui nous permet de cliquer sur la souris et donc ,de passer à un autre site.

    Ceux et celles qui se sentent blessés, c'est un peu comme ceux qui généralisent en disant que Radio X est de la merde mais qu'ils n'ont pas plus d'argument que ça.

    À ces gens, je réponds que leur vie doit être bien triste s'ils ont tant besoin de trouver des puces sur le web.

    RépondreEffacer
  2. L’évènement qui a nécessité ce billet est qu'un individu croit dur comme fer que je le décris. Après lecture de mon billet, j'avoue que ça pourrait être le cas, mais ça ne l'est pas, je n'ai pas pensé à lui une seule seconde.

    Le plus triste, c'est que je doute qu'il revienne lire ceci ou qu'il me croit quand je lui dis qu'il n'était pas visé.

    Faut avoir la couenne plus dur que ça et faire un tri de ce qui est important et ce qui l'est moins dont un blogue vu par quelques personnes par jour.

    RépondreEffacer
  3. Ecrire plubiquement, surtout ce qu'on pense, est courageux, pour 2 raisons:
    -- on laisse une trace indélébile qui peut, du jour au lendemain, se retourner contre nous.
    -- on ne peut pas plaire à tout le monde, donc c'est le courage d'accepter les critiques et les mécontentements.

    A mon avis, tout bloggeurs accepte ces deux défis implicitement, donc bravo a toi!

    Sinon, il faut pouvoir continuer à écrire ce que l'on veut, du moment, comme tu dis, que ce n'est ni de la calomnie ni de la diffamation. Maintenant si certains se sentent visés c'est bien de mettre les pendules à l'heure, mais tout le monde doit bien comprendre qu'on ne peut pas empêcher quiconque d'écrire!

    RépondreEffacer