vendredi 5 novembre 2010

Destination : Afghanistan

Dimanche, je suis invité à un brunch en l'honneur de la cousine de ma conjointe. Elle est militaire, section médecine. Elle part pour l'Afghanistan dans quelques semaines.

Ce billet n'est pas un défoulement contre la présence du Canada en Afghanistan. Je connais trop peu de choses sur l'intervention en Afghanistan pour affirmer quelle est bonne ou mauvaise. Je lève mon chapeau à ces hommes et à ces femmes courageux (courageuses) qui maintiennent la fragile paix dans ce coin du globe.

Je voulais surtout écrire que ça me fait bizarre de connaître quelqu'un qui doit laisser enfants et conjoint seuls pendant des mois. Je ne suis pas pour la guerre. Ça n'a apporté que le désespoir, la tristesse et le malheur. Malheureusement, certains extrémistes ne comprennent que de cette façon et je trouve ça désolant pour la population des pays concernés et pour celle des pays qui participe aux missions de paix.

Les soldats sur le terrain font face à un réel danger et j'en connais une qui sera au front. Que puis-je dire autre que d'espérer qu'elle revienne en vie et avec tous ses morceaux?

6 commentaires:

  1. Mes deux beaux-frères sont dans l'armée et partent bientôt pour l’Afghanistan. L'un est en infanterie, l'autre est ingénieur de combat (entre autres jobs, il désamorce des engins explosifs). L'un des deux viens tout juste de devenir papa (le 31 octobre)... Je souhaite de tout coeur que tout se passe bien.

    RépondreEffacer
  2. Ce qui est triste, c'est justement de savoir que nos soldats courent des risques pour une cause douteuse. Le frère d'une bonne amie a fait deux tours de service. Il a trois enfants. La première fois, il est revenu avec une égratignure (littéralement : un caillou lui a entaillé la joue). Le seconde fois, avec quelques bleus quand son transport a essuyé le feu.

    On tremble et on espère qu'il ne repartira pas. Bonne chance à ta cousine par alliance.

    RépondreEffacer
  3. Je suis de tout coeur avec ces gens qui risquent leurs vies. C'est un sacrifice ultime car, d'une certaine manière, ils connaissent les dangers.

    Je ne suis pas plus pour la guerre et tout comme toi, j'ignore trop de détails pour me prononcer, mais ces personnes présentes dans ce pays possèdent un courage énorme et une réelle dévotion à une cause (qu'elle soit douteuse ou non, leurs actions ne le sont pas, au moins).

    RépondreEffacer
  4. Même les militaires sont contre la guerre, faut se dire ça clairement. Mais leur job, c'est d'intervenir quand c'est nécessaire. Comme a dit George Orwell : “People sleep peaceably in their beds at night only because rough men stand ready to do violence on their behalf.”

    Je salut les militaires du fond du cœur. Et je plaints les gens qui ne savent pas faire la différence entre une guerre stupide et les militaires honorables qui y participent.

    Détestez la guerre, pas le soldat.

    RépondreEffacer
  5. @ Frost.Blast: très belle réplique de Orwell, très bien placée. Je ne l'avais jamais lue auparavant. Était-ce dans un de ses livres autre que 1984?

    RépondreEffacer
  6. Effectivement, ces gens font un travail honorable et je leur lève mon chapeau car moi, je serais incapable de laisser mes enfants pendant des mois. Je connais quelqu'un qui a fait plusieurs missions sur le globe. Il est parti et sa conjointe était enceinte. Quand il est revenu, il est allé dans un événement public, il a laissé sa conjointe pour aller chercher une bouteille d'eau et lorsqu'il est revenu, il ne reconnaissait plus sa conjointe bien ronde de 8 mois. Tout un sacrifice au nom de son pays.

    RépondreEffacer