mercredi 3 novembre 2010

Contre Dieu - Patrick Senécal



Un homme apprend que sa femme et ses deux enfants sont morts dans un tragique accident de la route. Sa vie bascule, perd tout son sens. Cet homme, c'est toi.

Deux questions te brûlent les lèvres : pourquoi moi? Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça?

Alors, tu pètes les plombs. Tu vois la moindre banalité sous un autre oeil, le bonheur des autres deviennent illusion, si fragile, si facile à détruire. Pourquoi ce couple est-il heureux? Pourquoi ces enfants reviennent-ils à la maison? Ta routine quotidienne est du passé, pourquoi toi?

Tu refuses toute aide. Ils ne comprennent pas ta douleur. Personne ne peut la comprendre. Toi, qui avait une vie rangée, souffre comme jamais tu n'as souffert, pourtant les délinquants, ceux qui cherche les aventures et la drogue ne sont pas victimes d'une tragédie comme la tienne. Pourquoi?

Déçu par Le vide et Hell.com, c'est avec une certaine curiosité et beaucoup d'espoir que j'ai acquis ce livre hier, quelques minutes avant la fermeture des magasins. Je n'avais rien lu des extraits ni chercher à en lire. Je voulais que Patrick Senécal me fasse à nouveau tomber sous le charme de son style unique, de ses idées noires, de son talent à exploiter le côté sombre des gens. Vous savez quoi? Mission accomplie!

Je n'ai pas pu fermer ce livre avant d'être rendu à la dernière page. Aucun point à la fin d'une phrase, quelquefois coupée par un dialogue, je me sentais obligé de lire ce livre... jusqu'au bout!

Chaque phrase amène sa remise en question, chaque geste inopportun trouve sa raison, c'est 105 pages qui défilent à un rythme endiablé.

Sombre comme seul Patrick Senécal peut le faire, Contre Dieu m'a confirmé que l'auteur peut revenir à la base, oublier ces milliardaires blasés dont on ne peut s'identifier et parler des gens en général.

Acheter ce livre.

10 commentaires:

  1. Ah ben... moi qui me disait "plus jamais Sénécal"... j'suis quasiment convaincue du contraire là!

    RépondreEffacer
  2. C'est le genre de livre qui s'infiltre bien dans un bas de Noël (eh oui, déjà...criss...!)

    RépondreEffacer
  3. Tu me rassures. J'ai hâte de le lire. Lorsque je suis allé chez Archambault il ne l'avais pas encore reçu...

    RépondreEffacer
  4. Wow, je suis totalement content de cette critique si positive, vu que je te souhaitais que Senécal ne te déçoive pas. J'avais la même appréhension pour ses derniers écrits, mais là tu me donnes franchement l'eau à la bouche et l'envie de me le procurer sur le champ.

    Et moi qui croyait que Senécal avait perdu son pouvoir d'effrayer les simples gens parce qu'il était trop occupé à essayer d'horrifier les millionnaires comme tu le dis si bien.

    Senécal is back with a vengeance!

    RépondreEffacer
  5. J'ai été agréablement surpris. Senécal ne te laisse aucun choix, tu dois lire jusqu'au bout!

    RépondreEffacer
  6. Hé bien tu m'as convaincu... je me l'achète dès que j'ai le bidou.

    RépondreEffacer
  7. @Gen J'ai hâte de lire les autres critiques si elles ont été aussi charmées que moi.

    @Alamo Bonne idée!

    @Michel Toi qui est un grand fan de Senécal, tu vas aimer

    @Simon Je peux te prêter le mien lors de notre prochaine rencontre.

    RépondreEffacer
  8. Excellente critique! Je suis tout fait d'accord. Je n'aurais pas dû te lire avant d'écrire la mienne, tu as mis la barre bien haute!

    RépondreEffacer
  9. @Frédéric J'ai hâte de lire ta critique!

    RépondreEffacer
  10. J'ai hâte qu'il sorte en France... j'adore Patrick Senécal!!!
    Merci pour l'avant gout...

    RépondreEffacer