samedi 9 octobre 2010

L'Australie sans dessous dessus - Lili Gulliver



Lili Gulliver raconte son périple et ses frasques en Australie.

Ça faisait un petit bout de temps que je voulais lire un livre à caractère sexuel. Rien de vulgaire, juste du sexe, avec un personnage qui ne pense qu'à ça! Sur les étagères, il y avait les autres titres de Lili et quelques critiques disaient qu'elle était la meilleure romancière pour des aventures à caractères érotiques. J'en ai essayé un, je n'avais rien à perdre!

Le roman n’est pas récent (1996) et l’histoire est simpliste. L’auteure n’invente rien de nouveau, mais elle est une superbe raconteuse qui a su capter mon attention dès les premières pages. Puisque j’aime écrire du sexe dans mes histoires, et que l’une de mes références était Aliss de Patrick Senécal, j’étais ravi de lire autre chose de complètement différent.

Lili a eu bien d’autres amants, de toutes les origines, dans bien de pays et elle veut tester la virilité australienne.

Elle ne passe pas par quatre chemins pour expliquer ses fantasmes et nous raconter sa vision du sexe et c’est ça que j’ai aimé. Pourquoi tourner autour du pot? Directement au but, sans vulgarité, avec humour (j’aime beaucoup l’humour dans un récit), elle nous décrit ses ébats et ses envies.

Le couple de sa sœur vacille. Cette dernière partage ses doutes avec sa Lili, révèlent les détails qui l’ont amené à ce questionnement et finalement, elles rencontrent un homme et elles baisent! Assez particulier comme relation fraternelle!

Lili va fréquenter un bel Australien, bien membré qui la fait jouir comme personne. Bon amant, bien bâti, ce dernier semble voir Lili dans sa soupe. Mais elle, qu’en pense-t-elle? Est-elle prête à du long terme?

Ce court roman de moins de 200 pages se lit rapidement. J’ai souri plus d'une fois. J’ai apprécié mon expérience. Cependant, les 50 dernières pages sont décevantes et sont, à mon avis, hors sujet. Ce sont des lettres des amies de Lili qui raconte leurs vies au Québec. Honnêtement, je n’ai pas vu le rapport et l’histoire s’est conclue en coït interrompu...

7 commentaires:

  1. Anne Rice a une série érotique Les Infortunes de la belle au bois dormant apparement que c'est bien écrit (Je n'ai pas encore lu cette série, mais ça va venir un de ces 4). Anne Rice a toujours su jouer avec la sexualité avec des épisodes à se tortiller dans ses Chroniques des Vampires et dans les Sorcières Mayfair. Je ne doute pas une seconde que cette série doit être quelque chose en son genre.

    RépondreEffacer
  2. @Isabelle : Houlà! "Les infortunes de la Belle au bois dormant", c'est BDSM comme style (Bondage, Domination, Sado-Masochiste). Faut aimer mettons.

    Par contre, toujours par Anne Rice, il y a l'excellent "Belinda" qui est à lire. Je sais pas s'il a été traduit, mais c'est l'histoire d'un homme dans la quarantaine qui tombe amoureux d'une adolescente de 17 ans. Ça c'était chaud comme roman!

    RépondreEffacer
  3. Merci pour vos suggestions! Je connaissais Anne Rice que par Entretien avec un vampire.

    RépondreEffacer
  4. @ Gen : J'ai bien dit que je ne l'avais pas lu. Par contre j,ai lu toutes les chroniques des vampires et toutes les sorcières Mayfair. Je n'ai pas lu Belinda, mais il sera à rajouter dans la liste.

    @ Benoit : J'ai cru comprendre que tu aimais les vampires, disons qu'Anne Rice est la Reine du genre.

    RépondreEffacer
  5. @Isa : Si tu avais dit que tu l'avais lu et adoré, j'aurais pas passé de commentaire! lololol! :P

    RépondreEffacer
  6. Disons que j'aurais dévoilé une partie "heavy" de mon moi-même. Je suis beaucoup trop sensible pour avoir de tels... fantasmes.

    RépondreEffacer
  7. J'ai lu les 4 Nancy Kilpatrick publié chez Alire, excellent!

    RépondreEffacer