samedi 16 octobre 2010

La fin du back log

Vendredi midi, le back log s'est terminé. Représentant du syndicat et ceux de l'employeur ont discuté une trentaine d'heures en trois jours dans l'espoir de clore le plus de griefs que possible.

Malgré tout, ça va prendre une quatrième journée.

Des dossiers où, de part et d'autre, chaque partie demeure sur ses positions. Je peux vous assurer qu'on devient plus émotif quand le sujet vient de votre bureau ou quand votre signature apparait comme délégué qui dénonce la situation.

Ce genre de rencontre n'est pas ce qui a de plus passionnante. Face à face, on revient sur des dossiers qui datent de la convention de 2003 (celle qui est en vigueur est 2007 et va être échue le 31 janvier 2011).

Une de mes faiblesses était ma méconnaissance de plusieurs points de la convention collective (plus de 500 pages). Je trouve ça très pénible à lire parce que le masculin et le féminin (pas de mention masculin pour alléger le texte inscrit quelque part dans les premières pages) alourdissent le texte et qu'il y a place à plusieurs interprétations. Bref, j'apprends les clauses.

Sans oublier que je dois connaître la convention des FFRS (les facteurs et factrices qui livrent en milieu rural avec leur véhicule). Elle fait environ 200 pages anglais/français.

J'ai aimé mon expérience. Quand je retournerai sur ma route, mardi, ça va faire 1 mois que je n'ai pas livré!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire