samedi 23 octobre 2010

Crash Tag team racing



Comme pour Paper Mario sur la GameCube, j'aimerais vous parler d'un jeu que je joue encore avec mon fils.

Crash Bandicoot n'a pas besoin de présentation. Marsupial maître de l'absurdité, dans Tag Team Racing, il rejoint ses amis pour notre plaisir.

Vous arrivez dans le parc d'attractions de Von Clutch et vous devez ramassez des « gemmes » pour débloquer d'autres tableaux. Vous pouvez ainsi débloquer des nouveaux vêtements ou nouvelles voitures de course pour vous et vos compagnons et aussi de nouvelles pistes de courses ou jeux individuels. Dans ce dernier créneau, vous pouvez jouer aux quilles (avec une allée truffée de pièges), tirer du frisbee sur des vaches, cochons et moutons pour amasser des points et protéger vos bonshommes des singes qui descendent en parachute avec de la dynamite (genre Atlantis pour les plus nostalgique).



Crash se promène et ramasse des sous sur le sol ou en démolissant des boîtes en bois. Il peut aussi trouver un verre de liqueur qui double sa récolte de sous pendant un certain temps. Vos « ennemis » sont très comiques : des pingouins habillés en ninja. Ils ne font pas grand-chose dans le jeu sauf vous ralentir et vous faire perdre votre argent.



Quand vous trouvez une porte numérotée, vous pouvez choisir si vous voulez faire une course ou jouer à un jeu d'habileté (ceux que j'ai nommés plus haut). Il y a différentes courses. Courses dans lesquelles vous devez vous fusionner avec un conducteur et éliminer un nombre X d'adversaires avant de passer la ligne d'arrivée. Vous pouvez aussi faire une course dont vous devez arriver le premier après trois laps (là, aussi vous pouvez vous fusionner). Une autre est d'éliminer un nombre de cibles avant d'arriver à la ligne d'arrivée. Tout ça pour gagner une « gemme ». Quand vous roulez seul (c'est-à-dire, sans être fusionné) vous pouvez ramasser des objets et les lancer sur vos concurrents. Des poules qui explosent, des singes avec de la dynamite attachée dans le dos, une vache, un piano, un sous-marin, etc.



Il y a aussi les die-o-rama. Des animations que vous trouvez pendant la mission et qui assomment Crash d'une façon humoristique.



La musique est spéciale et ajoute beaucoup dans l'ambiance du jeu. Je ne me lasse pas de l'entendre. Si vous appuyez sur A ou B pendant le chargement, vous entendrez des pets et de rots de toutes sortes. Très agressant si vous avez un enfant qui appuie sur les boutons sans arrêt!!!

Je ne me lasse pas de jouer à ce jeu. D'ailleurs, sur le site jeuxvideo.com, une suite pourrait sortir sur les nouvelles consoles, c'est sur que je me le procure.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire