jeudi 30 septembre 2010

Améliorations

Je ne serai jamais un Sidney Crosby, sauf si je réussis à lui voler son talent comme dans Basket spatial...

Notre saison de Dekhockey s'est soldée avec un revers frustrant de 4-3 contre la meilleure équipe de la ligue. Frustrant parce que nous avons eu l'impression que l'arbitrage était à 2 vitesses. Lors du dernier but, des adversaires avaient les 2 pieds dans le rectangle du gardien. Dans un match en saison, nous avons déjà eu un but refusé, mais là, on a eu le droit à une explication tirée par les cheveux.

En tout cas...

Nous avons bu une bière sur la terrasse, sous l'auvent, à l'abri du déluge extérieur. Ç'a brassé un peu. Puisque j'ai dit à un joueur qu'il était remercié, il en a profité pour demander pourquoi il était dehors. Il accusait toute l'équipe d'être contre lui, mais en réalité, la suggestion m'est venue de 2 joueurs et j'ai pris ma décision. Il m'a traité de menteur, que je lui avais dit que toute l'équipe voulait son départ. Je l'ai envoyé paitre, parce que ce n'était pas vrai, il avait extrapolé et quand je lui avais annoncé la mauvaise nouvelle, il avait commencé à énumérer qui aurait pu « voter contre lui ». La tension a monté.

Il s'est levé, j'ai fait pareil. J'aurais probablement mangé une volée si les autres gars n'avaient pas été là pour qu'on s'assoie. Mais bon, j'ose croire qu'il a compris que la raison principale de son départ est un problème de comportement impulsif.

Les autres joueurs lui ont expliqué pourquoi il est remercié de ses services.

Le côté positif, j'ai eu le droit à des éloges. J'ai commencé la saison à la défense et pour des raisons que je n'explique pas, je paniquais avec la balle, comme si c'était une bombe, me disait Pat, le gardien. Pourquoi? Je ne le sais pas, je suis à la défense dans l'autre ligne et on me dit que je suis solide, mais c'est du 3 contre 3. À 5 contre 5, je suis meilleur à l'avant. C'est le fun, j'apprends vite. Je panique moins avec la balle, mes passes sont plus précises et moins molles, mon cardio est meilleur, bref, je m'améliore. Je suis content de cela!

Je pensais que je stagnais, que je ne pouvais pas en donner plus, mais ç'a l'air que non, qu'avec un peu de pratique, je peux surprendre. J'aimerais ne plus être celui où l'équipe a une faiblesse, vous comprenez ce que je veux dire...

4 commentaires:

  1. Je pense que si tu continues de te surprendre, tu pourras sûrement dépasser le stade de penser que tu puisses être une faiblesse pour l'équipe.

    C'est dommage pour la finale, mais dis-toi au moins que il y a toujours la prochaine saison, le prochain match, etc.

    RépondreEffacer
  2. Le gars a 39 ans et se comporte comme un ado de 13 ans. Il refuse toutes les critiques et a toujours un argument pour expliquer pourquoi telle ou telle situation est arrivée.
    Dès qu'il se sent brusqué un peu sur le jeu, il veut se battre. C'est un bon gars, mais son attitude est intolérable.
    De plus, à l'entendre, il avait de si bonnes mains qu'il devait laisser la balle aux autres parce qu'ils n'étaient pas capable de la lui enlever. Je cherche encore ces mains...

    RépondreEffacer
  3. Salut mon grand... j'aime ton message (sauf que je ne peux pas te reprocher de chialer tout le temps maintenant ;). Dur revers, mais quand même, contre la meilleure équipe de la ligue, c'était super!

    Bonne journée!

    RépondreEffacer
  4. Merci de vos bons commentaires.

    Je continue à jouer cet hiver dans les gymnases et mon objectif est de prendre mon temps avec la balle, de me lever la tête avant de faire quelque chose.

    RépondreEffacer