jeudi 26 août 2010

Mal élevé - Stéphane Dompierre


Alex tente de vivre de sa musique. Son côté rebelle lui permet d’impressionner bien des filles jusque dans le lit. Tout cela change lorsqu’il rencontre Sandrine et qu’elle devient la chanteuse de son groupe et sa blonde.

Vie de couple, voisinage, vie avec son band, négociation avec des imprésarios, rencontre avec la belle-famille, avec sa propre famille, bref, l’auteur n’a rien oublié.

Drôle, efficace et surtout très proche de la réalité, j’ai lu ce livre en 3 jours, incapable de refermer les pages et de le déposer sur la commode. Dompierre est un peu plus âgé que moi et le personnage d’Alex a 32 ans. J’ai connaissais tous les produits, les expressions, les endroits, les émissions qu’il énumérait partout dans son ouvrage.

Je me suis reconnu à un moment ou à un autre. Et surtout, j’ai reconnu certaines de mes pensées dont le personnage nous lance lorsqu’il pique une crise existentielle. Ma préférée :

« À vrai dire, c’est plutôt étonnant que l’album marche au Québec. Tout le monde ici écoute les mêmes vieilles chansons depuis trente ans, maintenant chantées par des jeunes qui veulent plaire aux mononcles puis aux matantes. »

Je n’aurais jamais cru lire ça un jour! J’attends avec impatience que mon confrère de travail dépose dans ma boîte aux lettres le premier livre de Dompierre paru chez le même éditeur. J’ai été charmé, bouleversé et j’ai découvert, après Morlante, un grand écrivain. Excellent de la première à la dernière page!

Vous devez vous le procurer!

6 commentaires:

  1. Content que ça t'ai plu. Je t'en avais déjà parlé même. Un petit bijou ce livre. Son premier livre est aussi croustillant et en fait, il s'agit du premier tome avec ces personnages. Tu vas adorer !

    RépondreEffacer
  2. Ce que j'aurais aimé est une critique plus en profondeur du livre, car bien que nous sommes dûment informés des liens qui te rattachent à cette oeuvre, nous n'avons absolument aucune idée de la narration, du rythme, de la crédibilité psychologique... j'irais même dire que c'est un peu moins fouillé que tes récentes critiques... néanmoins, ça m'intrigue beaucoup.

    RépondreEffacer
  3. Ça se peut...

    J'aurais pu juste dire WOW et ma critique aurait été juste et complète !!!

    RépondreEffacer
  4. As-tu remarqué qu'il est plus facile de trouver les bobos dans une histoire que tu as moins apprécié plutôt que dans une que tu as tripé du début à la fin? Dans ces cas-là, c'est dur de dire que tel ou tel affaire ne fonctionne pas ou que tu aurais vu autre chose à la place d'un extrait quelconque.

    RépondreEffacer
  5. C'est un beau roman, mais ça frise quand même la caricature.

    RépondreEffacer
  6. @Paul-André Vous n'avez pas tort, mais Dompierre a trouvé, pour moi, un je ne sais quoi, qui m'a fait dévorer ce livre en quelques jours.

    RépondreEffacer