jeudi 12 août 2010

Au rendez-vous des courtisans glacés - Frédérick Durand



Un commis de club vidéo et amateur de cinéma découvre, grâce à un ami, une cassette qui changera sa vie et celle de ses amis.

J’ai adoré cette quête d’identité, ce besoin de trouver un sens à son existence que vivent les jeunes adultes. Que ce soit dans le sexe (dans ce livre, en veux-tu, en v’là!), la drogue, la boisson, les partys, name it!

C’est souvent compliqué de raconter les actions de dizaines de personnages à la même place, mais l’auteur, dans les partys chez Rivest (le personnage principal) réussit très bien à nous inclure dans la fête, à nous faire sentir le nuage du pot qui plane au plafond ou le sexe sans retenu de tout le monde. Chacun agit comme il veut sans se soucier de la pensée des autres. C’est vraiment réussi.

Le livre date quelques années et déjà, on voit les changements de technologie. Le premier changement est les cassettes vidéo disparu depuis belle lurette, mais surtout l’Internet. Par exemple, Rivest cherche sur les moteurs de recherche Altavista et La toile du Québec, ces deux sites agonisent depuis plusieurs années, et ne sont presque plus rien sur l’échiquier du Web. Mais bon, ça m’a fait sourire. C’est comme regarder un film où les personnages utilisent des cellulaires gros comme une boîte de souliers!

Et dans 20 ans, on va rire de la technologie actuelle...

Dans ce récit, les transferts dans le monde du rêve sont particulièrement réussis, c’est le point fort du livre. De plus, la panique, la dépendance (dans ce cas-ci, à la cassette) sont traitées adroitement, avec un talent des mots comme seul Durand peut le faire.

La narration est habile et chaque page se lit à une vitesse déconcertante.

La conclusion aussi est intéressante. Bref, ce livre a été mon premier de cet auteur et je suis immédiatement tombé sous le charme. Oui, j’ai été déçu de La nuit soupire, mais n’empêche que Frédérick Durand est bourré de talent et a une imagination indéniable. J’ai hâte de lire une de ses nouveautés, mais elle ne viendra pas de la défunte Veuve Noire, disparue, sans avertir et sans au revoir.

Si vous voulez ce titre, vous devrez chercher sur Amazon, dans les marchés aux puces ou dans les magasins de livres usagés.

7 commentaires:

  1. Je dois dire que plus que les histoires de Frédérick, ce sont ses titres qui me font rêver! :)

    RépondreEffacer
  2. Excellent choix!

    Dernier train pour noire terre est aussi une lecture agréable si tu as la chance de le trouver dans nos magnifiques librairies du Québec.

    RépondreEffacer
  3. J'ai adoré ce titre que tu mentionnes, mais aussi ces deux romans jeunesse: "Le voyage Insolite" et "le Carousel pourpre" que je te conseille fortement. Je partage la même opinion que toi quand à "La nuit soupire..."

    RépondreEffacer
  4. @Gen Comment fait-il pour trouver des titres aussi capotés?

    @Pat et Michel Noté!

    RépondreEffacer
  5. @Benoit : Je sais pas, mais j'aimerais savoir s'il est prêt à louer ses services! :p (je suis nulle pour les titres, nulle, nulle, nulle!)

    RépondreEffacer
  6. J'adore trouver des titres... si je peux aider, n'importe quand.

    RépondreEffacer
  7. Frédérick possède assurément un très grand talent tant pour les titres que pour ses romans, toujours empreints d'un imaginaire si généreux et personnel... En ce qui me concerne, j'ai adoré "La nuit soupire quand elle s'arrête", ainsi qu "Au rendez-vous des courtisans glacés" et plusieurs autres, également. Question de goût ! Cela dit, je sais que Frédérick a plusieurs exemplaires de ces romans à la maison pour les intéressés, compte tenu que La Veuve noire est désormais hors service, alors n'hésitez pas à le contacter à cet effet !

    RépondreEffacer