vendredi 9 juillet 2010

Super Paper Mario




Prévu pour la console GameCube, la suite de Paper Mario, the thousand years door, est intéressante. J'avoue, au début, avoir été un peu déçu. Malgré tout, j'ai eu beaucoup de plaisir à jouer.












Mario doit retrouver les Pure hearts afin de sauver le monde de la destruction par le Count Bleck et ses acolytes. Mario se rend dans les villages de Flipside et de Flopside où il rencontre Merlon et Merlee. Jusqu'ici, le concept est semblable au titre précédent.

Au fur et à mesure que le jeu avance, la noirceur (une sorte de déchirure dans le ciel à gauche de l'écran) grossit. La fin du monde approche.




Mario a la faculté de traverser dans le monde 3D. En appuyant sur A, il traverse dans ce monde pour y découvrir certains trésors ou passages secrets. Souvent, une colonne vous empêche de passer, mais dans cette dimension, vous pouvez passer à côté. Mais attention, vous avez un temps limite pour retourner en 2D, sinon, vous perdez un point de vie et la barre de temps revient complète pour recommencer à descendre.

Mario sera aidé par ses amis (et ennemi) habituels. Princesse Peach, Bowser et Luigi accompagneront Mario avec chacun leurs forces et leurs faiblesses. Les pixls vous aideront aussi. Tipi, une sorte de papillon, vous aide et discute à votre place (Mario ne parle presque pas, sauf pour faire un son quelconque) et avec votre manette de Wii, deviendra une lampe de poche. Vous pourrez alors découvrir certaines portes cachées. D'autres pixls se joindrons à vous. Ils pourront créer un marteau, avancer plus vite, rapetisser, attraper des objets, etc.



Comme l'autre titre, chaque monde est séparé comme un livre c'est-à-dire par chapitres. Beaucoup de lecture inutile, qu'on ne lit jamais (même en français, je ne lirais pas). Malgré tout, si une traduction en joual, à la Mario Galaxy, existait, ça me ferait sourire et augmenterait l'attachement au jeu. Les gamers québécois savent que le Québec hérite majoritairement des versions américaines.

Quoi qu'il en soit, chaque monde vous permet de rencontrer un nouveau pixl et à la fin, vous trouverez un coeur. Ce qui est plate, c'est de rechercher le « heart pillar », la colonne dans laquelle vous devez le placer pour passer à l'autre niveau. Ça peut être long et des fois, les indices en anglais ne sont pas toujours évidents à bien comprendre (je lis assez bien l'anglais et souvent, je me grattais la tête).



Le jeu est aussi plaisant que le précédent. Un peu moins long, les combats sont moins structurés, mais ça n'empêche pas d'aimer ce titre. Pas trop long à terminer, vous n'aurez aucune difficulté à le trouver chez un EB Games, par exemple. Je vous invite à l'essayer, vous allez aimer!




Acheter ce jeu.

4 commentaires:

  1. Coudon', t'as combien de sorte de consoles ? Je compte bien Wii, GameCube, XBox ?

    RépondreEffacer
  2. Wow... la traduction fait vraiment pitié... est-ce pour mettre de l'avant la médiocrité des traducteurs actuels (parce que je pourrais faire bien mieux) ou seulement pour montrer leur ignorance?

    RépondreEffacer
  3. J'avais une GameCube, que j'ai vendu quand j'ai eu la Wii. Les jeux de la GameCube fonctionnent sur la Wii, j'ai donc gardé 1 manette (j'en avais 2) et la carte-mémoire.
    Tanné des jeux familiaux proposé par Nintendo, je me suis gâté avec une Xbox360. J'ai traité des 3 jeux que j'ai sur mon blog.
    J'ai aussi un vieux GameBoy et mon ordinateur!

    Anecdote : dans ma jeunesse, j'ai eu un Atari 2600, un Nintendo entertainement system, un Sega Genesis, un playstation, le GameCube, la Wii et la Xbox 360. Pas besoin de dire que ça fait un bout que je suis inité aux jeux vidéo!

    RépondreEffacer
  4. Je crois que la traduction que j'ai mise vient de la France.

    RépondreEffacer