samedi 5 juin 2010

Pourquoi j'aime chasseurs de fantômes?



Bonne question parce que la magie du début évanouie, l'équipe de TAPS ne trouve jamais rien de concret. Bien sûr, c'est le but de leurs travaux de trouver des explications crédibles aux événements paranormaux racontés par les gens, mais l'émission revient toujours au même. Dommage.

De plus, les reprises que nous offre ztélé sont plus que redondantes. J'ignore combien de saisons il y a aux États-Unis, mais ici, c'est la même saison qui joue et rejoue ad vitam æternam. Boring!

Même que depuis la fin des Stargates (la nouvelle série a l'air plate en bibitte!) et de Surnaturel, il n'y a plus rien de très bon au 643 (illico HD). Un peu les stupéfiants. Chasseurs de fantômes aurait pu crée de l'intérêt, mais je dois avouer que je suis bien tanné qu'il ne se passe jamais rien. Un peu comme un match de baseball dont le score est 0-0 en 21e manches ou 0-0 en quatrième période de prolongation dans les finales de la LNH.

Pour Surnaturel, la saison 5 est-elle traduite? Dans les magasins, les coffrets sont offerts en anglais et en... portugais! WOW, je ne savais pas que le portugais était si omniprésent au Québec!

J'ai hâte d'avoir une programmation qui me rejoint et de nouveaux épidoses de Chasseurs de Fantômes, juste dans l'espoir de...

3 commentaires:

  1. Pour Surnaturel, Warner n'est pas un habitué des doublages multiples sur les séries télés. Sur les films, on retrouve anglais français et espagnol, mais sur les séries, c'est très rare, pour ne pas dire présent dans à peine 4% des cas. Le Blu-Ray, à date, semble changer ça puisque Surnaturel en saison un est en français aussi... mais pour le reste... c'est aussi nébuleux qu'avant. Si on vivait en France, on aurait pas ce problème là. Tout est traduit là bas.

    RépondreEffacer
  2. Chose à ajouter, je crois que malheureusement, Warner se câlisse bien de nous étant donné que nous ne représentons qu'un très maigre 4 ou 5% du marché nord-américain... et les autres studios en pensent autant sauf HBO et quelques rares exceptions.

    RépondreEffacer
  3. Si nous étions tous bilingues, en plus d'être avantagés par rapport au reste de l'Amérique du Nord, nous pourrions écouter ces versions. On peut les comprendre de se foutre d'un marché de 6 millions de francophones.

    RépondreEffacer