lundi 31 mai 2010

The Saboteur



Vous êtes Sean Devlin, un irlandais, ancien mécanicien et maintenant coureur automobile. L'action débute dans un bar de danseuses de Paris occupé par les nazis dans les années 1940. Luc, un collègue français, vient voir Sean et le convainc de se joindre à lui et à la résistance.

Ce n'est pas un jeu récent, mais j'ai vu la critique à M.Net pendant que je zappais (parce qu’à part quand je zappe, jamais je n'écoute Musique Plus qui ne diffuse presque plus de vidéoclips.)



Comme vous pouvez le voir, les images sont très réalistes. J'ai vraiment l'impression d'être en France, même si je n'y suis jamais allé. Mais si je me fie aux films qui traitent de la guerre, on peut croire que les programmeurs ont cherché à recréer cette ambiance. Les images sont souvent en noir et blanc. Seules les lumières dans les fenêtres, les drapeaux nazis et les bracelets rouges nazis sont différents. Quand la couleur revient, c'est pour une autre étape de la mission, soit avec la résistance, soit que tu es hors mission.



Nous sommes tellement inondés par Internet que j'ai instauré un règlement à moi-même, par d'Internet sur le XBOX. D'ailleurs, ça me prendrait un routeur et mon problème de déconnexion serait réglé avec mon ordinateur portable. Encore là, c'est un choix personnel, Internet est une trop grande source de déconcentration. Il y a un code dans la pochette et je pourrais télécharger la version « seins nus » chez les prostituées parisiennes!



Le jeu en soit ressemble beaucoup en Grand Theft Auto. Je peux voler des autos, je dois faire certaines courses, je peux frapper des piétons, je peux mitrailler n'importe qui avec un MP40 ou un pistolet quelconque. Si je fais le twit et qu'un nazi me voit, il peut sonner l'alarme avec son sifflet et comme à GTA4, un cercle rouge dans une petite carte en bas de l'écran m'indique mon degré de recherche. De là, tous les soldats de la Wehrmacht veulent ma peau et un peu comme la police dans GTA4, ils me foncent dedans avec leurs véhicules et me tirent à bout portant en me criant des ordres en allemands.



Sean peut grimper sur la paroi des maisons et ainsi se tenir hors de la vue des soldats. Notre Spider-man n'a pas vraiment aux yeux et c'est pas mal exagéré, mais bon, c'est un jeu. Si vous aviez participé à la guerre, pas besoin de 12 balles pour vous descendre, juste 1, peut-être 2. À GTA4, autour de la mini-carte, il y a l'énergie de Luis ou Niko, pour Sean, c'est son degré de suspicion. Quand il se fait tiré comme un lapin et qui est blessé, l'écran devient rouge et on ne voit presque plus rien. Ça ressemble, cette fois, à Call of Duty!

Vous pouvez aussi saboter plein d'endroit. J'ai lu que le jeu en contient plus de 1300. Créer des diversions ou nuire à l'effort de guerre nazi.



Je viens d'acheter ce jeu pour 19,99$. Je ne maitrise pas encore les mouvements. Les personnages parlent en français et c'est sous-titré. Les critiques n'ont pas été très bonnes, mais à ce prix, j'ai tenté ma chance. Je suis satisfait de mon acquisition. J'ai encore ce haut-le-coeur, quand l'image tourne trop vite. Ça m'arrive surtout dans les jeux à la première personne, le dernier était Medal of Honor sur la Wii où j'ai cru que j'allais gerber tellement ça tournait.

Pour ce prix, c'est un bon achat. Le gars à la boutique m'a dit que depuis que le prix a baissé considérablement, le jeu se vend comme des petits pains chauds.

Acheter ce jeu.

2 commentaires:

  1. Je te jure, il faut tellement qu'on l'essaie ce jeu... j'ai bien aimé ta critique et compte probablement me le procurer un de ces jours si l'essai me convient. Ça doit être fun de se faire poursuivre par des Nazis et les semer...

    RépondreEffacer
  2. Je viens de me le procurer au Vidéotron du coin et je vais l'essayer ce soir... je t'en redonne des nouvelles.

    RépondreEffacer