mardi 11 mai 2010

Constat

Une autre réponse, un autre refus. C'est bien plate! Les forces et les faiblesses sont les mêmes. Bien écrit, mais pas assez accrocheur. Je dois donc admettre que j'ai manqué mon coup avec mon roman jeunesse.

J'espère que l'accueil sera différent avec le roman adulte. J'ai eu de l'aide de gens compétents et dévoués. Évidemment, ça ne garantit rien.

Mon chemin est semé d'embuches, c'est la vie!

7 commentaires:

  1. Nietszche n'a jamais si bien dit: lorsqu'on tombe, on se relève et on avance.

    J'ai toujours suivis cette maxime dans la vie et bien qu'on surf sur une vague qui monte et descend, elle remontera toujours, sois-en assuré! :)

    RépondreEffacer
  2. Comme je dis souvent : l'avantage des défaites littéraires, c'est qu'elles sont pas trop douloureuses pour le corps. Dès le lendemain, on est prêts à repartir.

    Alors repars! :)

    RépondreEffacer
  3. Retravaille ton début et améliore le rythme. C'est ça que ça veut dire!

    RépondreEffacer
  4. Noté!

    Merci de vos précieux conseils.

    RépondreEffacer
  5. Bizarre quand même que je réussisse à mettre ce rythme dans mes nouvelles, mais pas dans mes romans. L'expérience je suppose.

    RépondreEffacer
  6. Tu sais combien de refus j'ai essuyé avec Entités? Des dizaines. Et ce qui a été publié ne ressemble presque pas au manuscrit soumis: l'éditeur m'a fait confiance en voyant le potentiel de l'univers raconté. Faut persévérer, c'est la clé!

    RépondreEffacer
  7. Merci pour tes encouragements et tes conseils Mathieu. Je les apprécie énormément.

    RépondreEffacer