jeudi 8 avril 2010

Curriculum Vitae

Ma conjointe a une petite entreprise. Toute récente, toute nouvelle. Elle savait qu’il y avait une demande pour ce type de service, mais rapidement, son agenda est rempli et elle doit engager. Heureusement, on lui présente une femme qui a de l’expérience et qui veut participer au succès de l’entreprise. C’est après que ça se gâte.

Elle s’inscrit sur le site d’emploi Québec (guichet d’emploi) et dépose une offre d’emploi. Elle reçoit 2 messages de jeunes femmes intéressées. Elle les convoque en entrevue. Tout se passe bien et elle les engage toutes les deux.

La première, une amie de son employée, prend son courage à deux mains et lui écrit un beau message lui expliquant qu’elle a trouvé un meilleur emploi, mieux rémunéré, meilleur avantages sociaux et plus d’heures. La seconde appelle par le système interne de messagerie vocale pour laisser un message sur la boîte vocale. Elle est malade et ne peut pas être là… à sa première journée!!!

Retour à la case départ.

C’est tout nouveau pour moi de me retrouver de l’autre côté de la table. Employeur au lieu employé. Je dis cela parce que j’essaie de participer à l’essor de son entreprise. Elle continue de recevoir des réponses à son offre.
Elle les invite à la rejoindre au téléphone. Les gens n’appellent pas. Les CV sont bourrés de fautes d’orthographe qu’un enfant de 10 ans ne ferait pas. Pas une faute, une coquille, non, une dizaine de fautes dans une page, une page et demie. Et ce n’est pas 300 mots par page comme pour un roman! Les messages sont remplis d’erreur.

Exemple :
« Je vous est telephoner aujourdhui mes je navais pas de reponse alors sans faute demain matin je vous apelle. »
« Oui je serais disponibles.
vous avez juste a me dire la date et lheure et je vais vous confirmer tout sa. »
« Bonjours je vous est appeler et sa la pas repondu si vous voulais me rappeler au »

Je n’exagère pas et je ne mets pas les erreurs dans le cv. De plus, les postulants envoient leurs messages avec un nom bizarre. Au lieu de Benoit Bourdeau, par exemple, c’est écrit Bang dans ta face!

On se plaint que Montréal deviendra majoritairement anglophone dans 6 ans. Déjà que nous devrions tous être bilingue, pourquoi ne pas commencer par apprendre le français?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire